Tag En direct du Parlement

29 Juin

Commentaires fermés sur L’invité de Frédéric Rivière sur RFI

L’invité de Frédéric Rivière sur RFI

par

Jean-Christophe Cambadélis était ce matin l’invité de Frédéric Rivière sur RFI.

 

Retrouvez ci-dessous la vidéo de l’interview ainsi que ses principales déclarations:

Jean-Christophe Cambadélis (PS): « ….. par rfi
Conséquences du Brexit :

Le peuple anglais a voté et il faut le respecter.

Une situation où l’on ne sait pas où l’on va serait préjudiciable à la fois pour l’Angleterre et pour l’Europe

Si l’Angleterre ne sait pas où elle va, il y aura des tensions économiques, des tensions sur les marchés financiers, et ce n’est pas bon pour l’Angleterre qui est déjà dans une situation extrêmement difficile, après ce choc, et je crois qu’il faut aller vite
Il faut à la fois rassurer en Angleterre et au niveau de l’Europe car les gens sont inquiets

Les Anglais se sont rendus un mauvais service. Le problème posé à l’Europe c’est comment nous allons faire.

L’Europe que défendaient les anglais était handicapante. Cette dernière est morte.

Il y a une opportunité. Je ne dis pas que c’est une bonne chose, c’est une opportunité pour faire autre chose que ce qui a été fait jusqu’à présent

C’est une opportunité pour la France. Tout le monde comprend que la France, par exemple, est maintenant la représentante de l’Europe au Conseil de sécurité. (…) Tout le monde comprend que la France est attractive sur le plan financier ou sur le plan de l’industrie. Tout le monde comprend que le poids relatif de la France vis-à-vis de l’Allemagne s’est accru.

Loi Travail

Il faut entendre ce que va dire la commission, il faut entendre ce que dira le gouvernement, il faut revenir bien sûr sur le texte du Sénat, qui est passé inaperçu mais qui est une régression totale et après on va voir ce qu’il est possible de faire évoluer, mais la voie est étroite parce qu’il ne faut pas changer l’architecture de la loi.

Je ne rentre pas dans la discussion avec l’idée de passer au 49-3. Je pense que tout le monde a évolué. Particulièrement ceux qui étaient pour le retrait, que ce soit dans les organisations syndicales, que ce soit au Parlement. J’observe que le ton et les réflexions par exemple de ceux qu’on appelle les frondeurs ne sont plus du tout les mêmes. Qu’aujourd’hui il y a la volonté -est-ce que elle sera affirmée jusqu’au bout, je n’en sais rien, je le souhaite- de trouver le chemin d’un compromis

Primaires

Les primaires c’est un acte démocratique. Nous avons inventé les primaires, nous inventons qu’elles s’appliquent y compris à un président sortant. Nous avons été suivis dans le premier cas, nous le serons dans le second.

06 Jan

Commentaires fermés sur L’invité de Jean-Pierre Elkabbach sur Europe 1

L’invité de Jean-Pierre Elkabbach sur Europe 1

par

JCC europe 1 06012015

Jean-Christophe Cambadélis était ce mercredi 6 janvier 2016 l’invité de Jean-Pierre Elkabbach sur Europe 1.

Retrouvez ci-dessous ses principales déclarations ainsi que la vidéo de l’interview:


Sécurité et déchéance de nationalité : Jean… par Europe1fr

Projet de loi sur la sécurité : 

« C’est un débat bizarroïde : Un texte tronqué, pas encore examiné par le Conseil d’Etat, au conseil des ministres en février, au Parlement après et on nous dit déjà que nous sommes dans l’état policier !
Je l’ai dit lundi au Bureau national : Il faut être vigilant. Le respect des libertés et la sécurité ne sont pas incompatibles.
On ne peut pas vivre constamment dans l’état d’urgence.  La fin de l’état d’urgence ne veut pas dire la fin de la sécurité. La sécurité ne veut pas dire tout le pouvoir à la justice administrative
Nous sommes en guerre contre le terrorisme. Notre rôle c’est de faire de la sécurité pour les Français sans porter atteinte aux libertés.

On s’emballe sur des débats qui ne sont pas encore stabilisés parce qu’on est dans la polémique permanente ! Ça suffit ! »

Déchéance de la nationalité :

« Le feuilleton doit cesser. Il faut prendre une décision.
Faut-il l’union nationale contre le terrorisme? Réponse: oui. Faut-il mettre dans la constitution l’état d’urgence? Réponse: oui. Faut-il dénier le droit d’être Français aux terroristes qui nous dénient le droit d’être Français? Réponse: oui. Faut-il qu’il y ait des discriminations entre Français? Réponse: non, pas de discrimination entre les Français. Faut-il qu’il y ait des apatrides ? Réponse: non. Avec ces cinq items, on fait un texte de trois lignes et on se met d’accord à l’Assemblée nationale et au Sénat pour se débarrasser de cette question parce qu’il faut qu’il y ait l’état d’urgence dans la Constitution. »
Les parlementaires doivent prendre leurs responsabilités sur un texte stabilisé. On va arrêter le concours Lépine sur ce qu’il faudrait faire ou ne pas faire.

Nous avons eu un premier débat au Bureau national. Nous en aurons d’autres mais une fois que nous aurons pris une décision, il faudra s’y tenir »
Réforme constitutionnelle :

« Je crois qu’il faut arrêter de finasser à droite, il faut arrêter les arguties. »

 Corée du Nord :

« Je suis très inquiet vu la nature du régime. (…) Il faut que l’ensemble de la communauté internationale soit d’accord sur le fait que c’est dangereux, ensuite, il faut trouver le moyen de « casser le bras », si je puis dire, à ce dictateur. »

 

 

26 Mai

Commentaires fermés sur L’invité politique de la matinale d’Europe 1

L’invité politique de la matinale d’Europe 1

par

JCC E1 26052014

Jean-Christophe Cambadélis a répondu ce matin aux questions de Jean-Pierre Elkkabach sur l’antenne d’Europe 1. Vous pouvez retrouver la vidéo de l’interview ci-dessous:


Cambadélis à Aliot : « Vous ne représentez pas… par Europe1fr

08 Août

1 Comment

Lettre aux député(e)s français pour une initiative dʼurgence pour sauver des centaines de milliers dʼAfricains de la famine

par

Jean-Christophe Cambadélis adresse une lettre aux Député(e)s français pour demander une initiative commune pour sauver des centaines de milliers d’Africains de la famine.

Télécharger la lettre en cliquant sur ce lien.

22 Juin

2 Comments

Parlement des enfants

par

arrdt_19.gifVendredi dernier, je suis allé à la rencontre des élèves de la classe de CM2 de l’école élémentaire 40 Bis rue Manin sélectionnée dans le cadre de la 15ème édition du Parlement des Enfants qui s’est tenu le samedi 13 juin 2009.

Pendant plus d’une heure,avec plaisir, je me suis prêté aux questions- réponses des élèves sur le rôle de député et celui de l’Assemblée Nationale, mon emploi du temps, mon parcours politique et personnel, mon travail au sein de la commission des affaires étrangères, et mes fonctions de député auprès des administrés de ma circonscription.

A cette occasion, nous avons discuté de la proposition de loi que les élèves avaient rédigé visant à “Instituer dans les écoles une journée consacrée aux personnes handicapées”. Lire la suite…

07 Mai

Commentaires fermés sur Sur LCI ce matin

Sur LCI ce matin

par

J’étais ce matin l’invité de Christophe Barbier sur LCI, vous pouvez visionner l’émission.

L’AFP a repris mes propos concernant le projet de loi HADOPI, vous pouvez la lire ci-dessous:

Projet de loi Hadopi : une « espèce de ligne Maginot » (Cambadélis, PS)

Le député PS Jean-Christophe Cambadélis a estimé jeudi que le projet de loi sanctionnant le téléchargement illégal sur internet auquel s’oppose le PS, est « une espèce de ligne Maginot ».

« Ce texte est une espèce de ligne Maginot par rapport à internet, ça ne protège pas les artistes, en même temps, c’est inapplicable », a déclaré le député de Paris interrogé sur LCI.

« Déjà le Parlement européen a décidé à l’unanimité de militer contre cette mesure », a fait valoir le secrétaire national du PS à l’Europe et aux relations internationales.

« Donc, il faut remettre tout à plat et il faut retrouver les éléments d’une nouvelle négociation sur le sujet », a-t-il estimé.

Interrogé sur les critiques des artistes visant le PS qui s’oppose à ce texte, M. Cambadélis a affirmé: « il s’agit simplement d’expliquer la position du Parti socialiste » aux artistes et « de les mettre en garde sur le fait que la loi Hadopi ne les protègera absolument pas ».

« C’est une loi qui divise, elle divise les artistes, elle divise les politiques, elle divise les artistes et les internautes alors qu’il faudrait une loi qui permette d’unir tout le monde sur ce sujet », a-t-il jugé.

Sur le fait que deux anciens ministres de la Culture socialistes Jack Lang et Catherine Tasca, soutiennent le texte, M. Cambadélis « pense que ceci trouble le Parti socialiste. C’est pas chacun pour soi, le Parti socialiste, c’est une oeuvre collective et il faudrait que de temps en temps nos meilleures individualités le comprennent ».