Tag pouvoir d’achat

18 Nov

2 Comments

Nicolas Sarkozy n’échappera pas au rebond du chômage.

par

Le ralentissement économique qui s’est amplifié à cause de la maniaquerie de l’austérité de Madame Merkel et son héraut Nicolas Sarkozy conduit à une croissance anémique. Cela a comme conséquence la hausse du chômage. L’organisation internationale du travail dit: « la récession de l’économie mondiale pourrait se traduire par une pénurie massive d’emplois parmi les pays du G20 ». L’année 2012 sera catastrophique et 2013 pas mieux dans ce domaine. C’est l’échec du « merkozy » qui n’ont pas apporté de solutions à une crise qui devient incontrôlable. Donc tant en France qu’en Europe, Nicolas Sarkozy sera confronté à cette réalité. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle Nicolas Sarkozy surjoue le sauveteur de l’emploi à PSA. Mais c’est son principal point de faiblesse. Pour l’instant les socialistes ont pointé la dette, la fiscalité, le nucléaire, etc… Mais pas l’emploi dans l’échec de Nicolas Sarkozy. Ne musardons pas sur des points importants mais secondaires. Il est nécessaire que Nicolas Sarkozy n’échappe pas à sa responsabilité dans le rebond du chômage. Il faut taper sur ce clou, car c’est le seul qui est en phase, avec le pouvoir d’achat, avec le quotidien des français.

22 Juin

Commentaires fermés sur PLFRSS 2011: le gouvernement adopte la mise en place d’une « prime fantôme »

PLFRSS 2011: le gouvernement adopte la mise en place d’une « prime fantôme »

par

L’ Assemblée nationale vient d’adopter par 320 voix le projet de loi de finances rectificative de la sécurité sociale pour 2011 .

Le Gouvernement a présenté ce projet de loi de financement rectificative de la sécurité sociale à vocation unique. : la volonté de concrétiser la dernière en date des lubies du Président de la République – la fameuse prime de 1 000 euros – et de prévoir à cette fin des exonérations sociales qui viendront, une fois de plus, pénaliser les finances publiques.

En réalité, cette prime est clairement un miroir aux alouettes.

Alors qu’au départ, elle devait concerner quelques huit millions de salariés à l’arrivée, la prime sera réservée aux salariés des entreprises dont le dividende a augmenté deux années consécutives, c’est-à-dire entre un et demi et deux millions de salariés.

Alors qu’elle devait être obligatoire, à l’arrivée, la prime n’est plus obligatoire car les entreprises concernées n’auront pour seule obligation que d’ouvrir une négociation, sans obligation de résultat. Moralité : si les négociations échouent, il ne se passera rien.

Alors que le montant devait être de 1000 euros, à l’arrivée, la prime commencera à un euro, sans autre obligation pour les entreprises.

De même, à l’arrivée, cette prime sera au surplus exonérée de cotisations sociales, créant ainsi une nouvelle niche sociale parfaitement incohérente avec l’état de nos finances publiques et les objectifs annoncés dans la loi initiale de financement de la sécurité sociale.

C’est donc d’une « prime fantôme » mise en place par le gouvernement qui ne concernera que très peu de salariés et, encore une fois, qui ne répondra pas au problème du pouvoir d’achat des français !

Le 19 avril dernier, Nicolas Sarkozy, revenant dans les Ardennes où, le 18 décembre 2006, il avait prononcé son fameux discours à la France qui se lève tôt, a déclaré : « J’affirme qu’il est normal que les salariés à qui on demande des efforts pendant la crise bénéficient de la reprise. Qui peut comprendre qu’on distribue plus de 80 milliards d’euros aux actionnaires et que, dans le même temps, on explique aux salariés qu’il n’y a pas de quoi augmenter les salaires ? »Où en est-on ?

Où en est-on du pouvoir d’achat des français et de l’augmentation des salaires ?

Où en est on de la première des préoccupations des français qui connaissent des fins de mois de plus en plus difficiles : augmentation des dépenses contraintes telles que l’essence, le prix des matières premières, l’électricité, le gaz, les dépenses de santé, …. .

Toutes ces dépenses qui, obligatoires pour vivre, augmentent chaque jour alors que les salaires n’augmentent pas !

La question des salaires ne peut être écartée, balayée d’un revers par le gouvernement quand on sait qu’un salarié sur quatre travaille dans une branche où la grille salariale démarre en deçà du SMIC, quand on sait que 40 % des Français n’ont pas été augmentés depuis cinq ans…

Par ce projet de loi, le gouvernement assume un choix politique d’un retour espéré à la croissance fondé uniquement sur la relance de l’investissement en rejetant toute proposition d’une croissance renforcée par le moteur de la consommation.

Pour nous, députés socialistes, cette stratégie est vouée à l’échec !

Pour nous, ce sont des orientations et des mesures concrètes qui répondent à la question du pouvoir d’achat des populations qui doivent être mises en place !

Avec mes collègues du groupe SRC, vous avons voté CONTRE le projet de loi de finances rectificative de la sécurité sociale pour 20

16 Sep

1 Comment

Appel pour une marche blanche contre la violence dans le 19ème arrdt

par

arrdt_19.gifIl y a trois mois, un jeune était roué de coups, rue Petit, Il y a deux semaines, un jeune de 23 ans décédait par balle suite à un coup de feu rue Mathis, la semaine dernière, trois jeunes ont été frappés par des individus rue Petit, tandis qu’un autre jeune a été l’objet de coup de feu qui l’ont conduit à l’hôpital, il portera une broche à la jambe pendant l’année à venir.

Hier soir 15 septembre, deux jeunes ont été victimes de plusieurs coups de couteau, l’un d’entre eux est dans un état critique. Tous ces jeunes allongent la liste déjà trop longue de victimes de la violence dans nos quartiers.

C’est inacceptable, insupportable. Cela suffit.

Le 19ème arrondissement n’est ni un ghetto, ni le terrain d’affrontements sanguinaires. Malgré tous les efforts entrepris par la Mairie de Paris et du 19ème arrondissement ainsi que de l’ensemble des élus, nous sommes en train de payer le tribut chaque jour un peu plus lourd de la politique d’une droite aux affaires depuis 6 ans !

Pas de travail, pas de politique sociale, moins de pouvoir d’achat, pas police de proximité, plus d’insécurité !
Parce que nous refusons cette violence, parce que nous avons droit à la sécurité où que nous soyons, cela nécessite des moyens exceptionnels, cela oblige le gouvernement à intervenir. Nous n’avons pas à quémander cela : c’est notre droit, c’est leur devoir.

C’est pourquoi j’appelle l’ensemble des habitants du 19ème arrondissement, les acteurs de terrain,les associations, les clubs de prévention à une marche blanche contre la violence dans nos quartiers, pour réclamer l’arrêt de cette violence et le retour d’une véritable police de proximité dans le 19éme arrondissement.

31 Juil

Commentaires fermés sur Un nouveau coup porté au pouvoir d’achat des français

Un nouveau coup porté au pouvoir d’achat des français

par

logo_mutualite.jpgAu terme de six ans de gouvernement de droite, la situation financière de la sécurité sociale s’est profondément dégradée. Le déficit est dû à l’inaction du gouvernement qui a renoncé à toute véritable démarche de maîtrise médicalisée des dépenses, et qui a sinistré l’économie française et plombé la croissance.

Après les franchises, le gouvernement met en place un nouveau plan où les français vont payer.

Ce plan est injuste, car en taxant les mutuelles, il va mécaniquement aboutir à une augmentation des cotisations. C’est un nouvel impôt qui sera payé par la grande majorité des assurés sociaux qui verront augmenter leurs prélèvements et réduire encore leur pouvoir d’achat. Il s’agit d’un tour de passe-passe, qui sans augmenter le ticket modérateur, va pénaliser les Français.