Tag présidentialisation

10 Déc

1 Comment

L’union est un débat

par

Aucune formation n’échappe à l’interrogation que faire avec qui ? C’est la présidentialisation de la vie politique, combinée à la désidéologisation et à la dépolitisation qui veut cela. L’impatience moutonnière médiatique fait le reste: hier on reprochait au PS son pacte unitaire stérilisant les primaires, aujourd’hui l’ouverture d’une pré-compétition est décrite comme l’histoire d’une division. On provoquerait une désignation que l’on s’interrogerait sur le programme. On travaille sur le programme, on s’interroge sur la désignation. Il faut que chacun garde son sang froid. Évitons les dérapages incontrôlés, Ségolène est parfois difficile à suivre, ne l’ostracisons pas. Ne compliquons pas non plus le travail de Martine Aubry. Passons de l’union explicite à l’union implicite autour de quatre échéances en 2011. Cantonales et sénatoriale, le projet, le nombre de votants aux primaires et l’union du camp de la rupture avec les années Sarkozy. En un an, le Parti Socialiste doit construire la dynamique de sortie de crise. Le reste n’est que bavardage pour passer le temps.

24 Sep

12 Comments

Martine – Forcément Martine

par

PRPS.jpgLe choix pour la motion de Martine Aubry est logique, cohérent et conforme à notre engagement.

Logique parce que nous envisageons depuis plusieurs mois un travail avec elle après le rapprochement opéré début décembre 2007 avec les amis de Arnaud Montebourg.

Cohérent parce que combattant pour un nouvel Epinay prenant en compte la nouvelle donne de la mondialisation financière, énergétique, alimentaire. Il est évident que notre proximité idéologique pour aborder la nouvelle question sociale ne peut être questionnée.

Conforme à nos engagements qui étaient ceux que nous avions pris collectivement. Si nous espérions une motion avec Martine Aubry, « Ligne Claire » et puis les Fabiusiens. Nous n’avons jamais envisagé autres équations. Ségolène Royal incarne la présidentialisation à outrance. Bertrand Delanoë a récusé tous nos marqueurs de la présidentialisation aux primaires.

Nous partageons à son égard ce que l’un des nôtres a dit en notre nom il y a 8 jours « peut-il, maintenant qu’il est associé à François Hollande, incarner le changement qu’attendent les militants ? »

D’autres ont fait un choix différent du nôtre. Je les respecte mais on ne me fera pas dire que ces décisions, parfois très personnelles, entérinent une rupture définitive des Strauss-Khaniens.

Il ne s’agit que de 6 semaines de débat pour un congrès…

Gardons en cette période l’attitude qui convient. Si les amis de DSK sont divisés sur le choix du 1er secrétaire, si ils se sont confrontés sur les moyens de redresser le PS, ils ne sont pas divisés sur le choix de la suite.

31 Juil

2 Comments

Aux militantes et aux militants…

par

Aux militantes et aux militants de
SOCIALISME & DEMOCRATIE

Paris, le 31 juillet 2008

Cher(e) Ami(e), Cher(e) Camarade,

Franchement je vous le dis, je suis très satisfait par la signature de la déclaration commune de Martine Aubry, Marilyse Lebranchu, Pierre Moscovici et Arnaud Montebourg. j’y ai beaucoup travaillé, cela a été plus facile que je ne le pensais.

Franchement, je suis satisfait par cette démarche partagée qui est une bonne nouvelle face à la fragmentation en cours au PS. Satisfait parce qu’elle se propose de changer le PS pour changer la France. Satisfait parce que le dessein d’un socialisme moderne, d’une Europe politique, du retour des valeurs est enfin au coeur d’une volonté de rassemblement. Je suis convaincu que ces idées sont majoritaires chez les militants du P.S. Lire la suite…