Tag ps

20 Oct

Commentaires fermés sur L’invité de Brigitte Boucher dans « Politique Matin » sur LCP

L’invité de Brigitte Boucher dans « Politique Matin » sur LCP

par

Jean-Christophe Cambadélis répondait vendredi 20 octobre 2017 aux questions de Brigitte Boucher dans l’émission « Politique Matin » sur LCP.

 

Retrouvez la vidéo de l’interview ci-dessous (à partir de 29’50 sec):

 

17 Oct

Commentaires fermés sur « Nous sommes tous responsables de la débâcle », interview au Télégramme

« Nous sommes tous responsables de la débâcle », interview au Télégramme

par

Le Télégramme publie ce jour une interview de Jean-Christophe Cambadélis que vous pouvez retrouver en cliquant ici ou lire ci-dessous:

Quelle est la part de responsabilité de François Hollande dans ce que vous appelez la « débâcle » ?
Nous sommes tous responsables à des niveaux divers. Mais François Hollande, en tant que président de la République, n’a pas su donner le sens à son action.De Montebourg, Hamon, Valls ou Aubry, laquelle de ces personnalités est-elle l’assassin le plus efficace du PS ?
Je ne poserai pas la question de cette manière. Je pense que chacun a joué une partition qu’il estimait juste à un moment donné. Les raisons de l’effondrement parlementaire du PS tiennent à une raison objective, à savoir la crise des partis progressistes dans le monde. Et subjectives, à savoir l’action des hommes et des femmes que vous avez cités.Mélenchon et La France insoumise empêchent-ils la reconstruction du PS ?
Ils la compliquent, à partir du moment où ils tournent le dos à l’unité de la gauche et veulent lui substituer un clivage La France insoumise/oligarchie. Ils se privent d’une dynamique unitaire et donc de toute accession aux responsabilités.Un Premier secrétaire remplacé par une armée de 28 personnes, est-ce bien raisonnable ?
C’est une transition. Mais de toute façon, je crois être le dernier Premier secrétaire à la mode de François Mitterrand. Le futur dirigeant du PS sera un animateur, un secrétaire général, mais pas, à cette étape, le leader de la gauche.

Finalement, le PS est-il capable de se reconstruire ?
Il l’est à partir de son implantation départementale, locale et régionale, et s’il porte le projet d’une nouvelle France plus décentralisée, plus déconcentrée, plus transparente et plus efficace.

Propos recueillis par Philippe Reinhard

13 Oct

Commentaires fermés sur « Les résultats du quinquennat Hollande sont contrastés mais pas nuls », interview à Nice Matin

« Les résultats du quinquennat Hollande sont contrastés mais pas nuls », interview à Nice Matin

par

Nice Matin publie ce jour une interview de Jean-Christophe Cambadélis que vous pouvez lire en cliquant ici ou ci-dessous:

Vous n’êtes pas tendre dans votre livre avec François Hollande. Pourquoi ne pas vous être montré critique plus tôt?

Je l’ai été en petit comité, mais je ne pouvais m’exprimer publiquement car sous la Ve République, on le voit bien avec La République en marche!, c’est l’exécutif qui décide et les partis politiques n’ont pas leur mot à dire. Valls, Macron, les frondeurs, Mélenchon… Tout le monde en prend pour son grade.

Qui trouve aujourd’hui grâce à vos yeux à gauche?

Je crois que la responsabilité de l’échec est collective et que l’avenir du PS le sera. Il est trop tôt pour dire par qui il passera.

Votre part de responsabilité dans la débâcle du PS?

Je n’ai pas été capable de donner du sens et d’infléchir la politique gouvernementale. J’ai cru que la capacité à maintenir tout le monde ensemble suffirait. Cela n’a pas été le cas.

Sur quelques points précis, que changeriez-vous si c’était à refaire?

Je supprimerais l’année 2016. Car fin 2015, nous avons limité les dégâts aux régionales, malgré des déroutes en Paca et dans le Nord, nous avons aussi réussi la COP 21, et François Hollande est alors parvenu à incarner la Nation au Congrès de Versailles, après le Bataclan. Les sondages étaient frémissants pour lui…

L’année 2016 va ensuite tout mettre par terre, avec la déchéance de la nationalité, la loi Travail et enfin le départ d’Emmanuel Macron.

Macron, justement, c’est pour vous la droite au pouvoir?

Quand j’entends Jean-François Copé déclarer qu’il fait le programme que la droite n’a pas voulu faire, je crois que tout est dit. Il est ultralibéral en économie, même si sur les questions de société il est libéral également.

Comment la gauche socialiste peut-elle désormais retrouver un crédit politique et contrecarrer l’omniprésence de Mélenchon?

D’abord en ne se préoccupant ni de Mélenchon ni de Macron, et en assumant ce qu’elle est. C’est-à-dire une confédération d’élus locaux qui conduisent une décentralisation écologique et participative.

Votre avenir personnel?

J’aspire à être une voix à gauche, sans plus. Un apporteur d’idées et un analyste des situations politiques.

Vous avez conservé des contacts avec François Hollande?

Oui. Je l’avais aussi prévenu avant la publication du livre. Il sait ce que je pense. A savoir que les résultats de son quinquennat valent mieux que son récit.

Vous estimez donc, au final, que le quinquennat n’a pas été si mauvais…

Comme je le dis dans mon livre, les résultats sont contrastés mais ils ne sont pas nuls. C’est l’histoire chaotique et l’absence de sens qui les rendent peu lisibles.

Propos recueillis par Thierry Prudhon

12 Oct

Commentaires fermés sur L’invité de Laurence Ferrari dans Punchline sur CNews

L’invité de Laurence Ferrari dans Punchline sur CNews

par

Jean-Christophe Cambadélis était jeudi 12 octobre l’invité de Laurence Ferrari sur CNews.

 

Retrouvez ci-dessous un extrait de l’interview:

 

10 Oct

Commentaires fermés sur L’invité de Roselyne Febvre et Véronique Rigolet sur France 24 et RFI

L’invité de Roselyne Febvre et Véronique Rigolet sur France 24 et RFI

par


Jean-Christophe Cambadélis était mardi l’invité de « Mardi politique » sur France 24 et RFI.
Il répondait aux questions de Roselyne Fevre et Véronique Rigolet.

Emission à revoir ici:

09 Oct

Commentaires fermés sur L’invité de « Tout est politique » sur France Info

L’invité de « Tout est politique » sur France Info

par

Jean-Christophe Cambadélis était l’invité de Jean-François Achilli dans « Tout est politique » sur France Info.

Emission a retrouver en cliquant ici.

 

09 Oct

Commentaires fermés sur L’invité de Guillaume Durand sur Radio Classique en partenariat avec Paris Première

L’invité de Guillaume Durand sur Radio Classique en partenariat avec Paris Première

par

Jean-Christophe Cambadélis répondait ce lundi 9 octobre 2017 aux questions de Guillaume Durand dans la matinale de Radio Classique.

Retrouvez ci-dessous la vidéo de l’interview:

05 Oct

Commentaires fermés sur L’invité de « L’Épreuve de vérité » sur Public Sénat avec AFP, Radio Classique et Les Echos

L’invité de « L’Épreuve de vérité » sur Public Sénat avec AFP, Radio Classique et Les Echos

par

Jean-Christophe Cambadélis était l’invité de « L’Épreuve de vérité » sur Public Sénat en partenariat avec AFP, Radio Classique et Les Echos.

 

Il répondait aux questions de Michel Grossiord, Stéphanie Leroux, Michaël Szamès et Jean-Francis Pécresse.

Retrouvez ci-dessous la vidéo de l’émission: