Tag reconstructeur

27 Nov

5 Comments

Blog-notes N°56

par

bloc_note_copieV2.jpgComment comprendre ce qui vient de se passer au Parti socialiste ? Ceci d’abord n’était pas inattendu. Ségolène Royal, évincée en juin 2007, voulait conquérir le Parti socialiste pour le transformer en une machine efficace pour la prochaine présidentielle. Cela n’est pas illogique puisqu’elle estimait que le PS lui avait manqué dans la campagne de 2007.

Elle n’était pas la seule, loin s’en faut à penser à cette échéance. Mais là où certains cherchaient une passation de pouvoir, elle cherchait la rédition.

Charles Péguy disait « les partis vivent de leur symbolique et meurent de leur politique ». Ségolène Royal s’est attaqué avec un certain entrain à ce qui fait vivre le PS, sa symbolique, certaine qu’il était mort politiquement.

En face les « Reconstructeurs » avaient fait la même analyse. Il fallait un « nouvel Epinay » au PS, une nouvelle donne. Le renouveau et le nouveau ont pris en tenaille l’ancien qui n’a pas eu le ressort nécessaire à un sursaut.

Martine Aubry a emporté tout simplement parce qu’elle a su tout à la fois rassurer et rassembler. Lire la suite…

22 Juil

8 Comments

« Aubry nous a proposé de fusionner »

par

France soir – Edition du samedi 19 et dimanche 20 juillet 2008
Propos recueilli par Nathalie Mazier

Le secrétaire national du PS lance une « charte pour le renouveau », en vue d’une majorité nouvelle au congrès de Reims.

France-soir. Vous êtes auteur d’une contribution commune avec Pierre Moscovici et Arnaud Montebourg intitulée « Besoin de gauche ». Pierre Moscovici s’est rapproché de la « ligne clair » des élus locaux. Quel regard portez-vous sur ce rapprochement ?

Jean-Christophe Cambadélis, je ne pense pas qu’il rallie Gérard Collomb car il reste encore à éclaircir quelques points. Notamment sur les discussions menées par les élus locaux avec Ségolène Royal. Celle-ci souhaite que le parti soit dirigé par le futur candidat à la présidentielle, nous refusons cette éventualité. Nous sommes actuellement dans une phase de tractations. Pierre Moscovici et moi-même avopns rencontré Gérard Collomb à plusieurs reprises, mais nous avons aussi discuté avec Martine Aubry. Lire la suite…