Tag réforme

14 Jan

Commentaires fermés sur L’invité de Guillaume Durand sur Radio Classique

L’invité de Guillaume Durand sur Radio Classique

par

JCC radio classique 14012016 bis

 

Jean-Christophe Cambadélis était jeudi 14 janvier 2016 l’invité de Guillaume Durand sur Radio Classique.

 

Retrouvez ci-dessous ses principales déclarations ainsi que la vidéo de l’interview:


Jean-Christophe Cambadélis, invité politique… par radioclassique

Réforme constitutionnelle

« Si on est pour l’union nationale contre le terrorisme, il faut faire en sorte que tout le monde rentre dans l’union nationale.

Il faut faire rentrer l’édredon dans la petite valise.

Les juristes travaillent pour essayer de trouver une formulation, pas floue, qui satisfasse la représentation nationale.

Ce n’est pas parce que nous sommes dans la sécurité des Français que nous sommes les ennemis des libertés. Il faut un équilibre »

Christiane Taubira

« En quoi Christiane Taubira a pêché dans son action? En quoi son bilan n’est pas en phase avec le Gouvernement ? »

Primaires à gauche

« Des primaires de toute la gauche pourquoi pas ? Mais est-ce que ce sont des primaires pour désavouer François Hollande ou pour trouver un candidat unique ? »

Kippa/ Laïcité

« C’est intolérable, inacceptable, inadmissible que l’on puisse en France être inquiété parce que l’on croit. Tout le monde a le droit de croire ou de ne pas croire et l’Etat de droit doit être le garant de cette liberté publique »

Sondages

« Les Français répondent aux questions. Ils font confiance à François Hollande pour les protéger face au terrorisme.

Après la phase terroriste on revient au tripartisme et donc à trois tiers dans l’opinion.

Comment peut on croire que Manuel Valls, Martine Aubry et Emmanuel Macron seraient candidats face à François Hollande ? Ça na pas de sens.

De qui se moque t-on ? François Hollande et Nicolas Sarkozy seraient disqualifiés et Alain Juppé serait la modernité incarnée ? On ne voudrait pas de deux hommes aux affaires mais l’arrière grand-père. C’est ça la modernité ?

18 Mai

Commentaires fermés sur L’invité des « 4 vérités » sur France 2

L’invité des « 4 vérités » sur France 2

par

JCC 4 vérités 18052015

Jean-Christophe Cambadélis était ce matin l’invité de Jeff Wittenberg dans les 4 vérités sur France 2.

Retrouvez la vidéo de l’interview ci-dessous:


Les 4 vérités – Jean-Christophe Cambadélis par telematin

17 Mai

Commentaires fermés sur L’invité de Frédéric Haziza dans le Forum de Radio J

L’invité de Frédéric Haziza dans le Forum de Radio J

par

Capture d’écran 2015-05-17 à 16.44.25

Jean-Christophe Cambadélis était ce dimanche l’invité du Forum de Radio J .

Vous pouvez réécouter l’émission en cliquant sur le lien ci-dessous:

13 Mai

Commentaires fermés sur L’invité de Jean-Michel Aphatie sur RTL

L’invité de Jean-Michel Aphatie sur RTL

par

Jean-Christophe Cambadélis était ce mercredi 13 mai au micro de Jean-Michel Aphatie dans la matinale de RTL.

Retrouvez la vidéo de l’interview ci-dessous:


Cambadélis juge "xénophobe" l'attaque de… par rtl-fr

05 Août

Commentaires fermés sur Réforme du permis de conduire: question à Monsieur le Ministre de l’Intérieur

Réforme du permis de conduire: question à Monsieur le Ministre de l’Intérieur

par

permis poids lourds

Question publiée au JO le : 05/08/2014 page : 6608

M. Jean-Christophe Cambadélis interroge M. le ministre de l’intérieur sur la réforme du permis de conduire et plus précisément celle concernant le permis C plus communément appelé permis poids lourd. En effet, il a été annoncé par le ministre la volonté de mettre en œuvre une large phase de concertation entre l’éducation nationale et la filière professionnelle dans le cadre d’une réforme des épreuves pratiques de ce permis et ce afin d’améliorer l’intégration de cet examen au sein des formations initiales des candidats (CAP, BEP, Bac Pro). De plus, il a déclaré que les épreuves pourraient être passées devant des « examinateurs agréés et non plus en présence d’inspecteurs du permis de conduire », ce qui permettrait de libérer ces derniers pour les épreuves du permis B. Aussi, il souhaiterait avoir des précisions sur les contours de cette concertation et les intentions du Gouvernement relatives à la mise en œuvre de cette réforme.

Réponse publiée au JO le : 31/05/2016 page : 4787

Dans le cadre de la réforme du permis de conduire engagée le 13 juin 2014, il a été décidé de confier l’évaluation des épreuves des diplômes professionnels délivrés par le ministère de l’éducation nationale correspondant aux épreuves des catégories C et CE du permis de conduire, aux professeurs enseignant dans 62 établissements publics et privés sous contrat. La loi du 6 août 2015 pour la croissance, l’activité et l’égalité des chances économiques a modifié en conséquence l’article L. 221-4 du code de la route. Ces épreuves sont mieux intégrées au sein du parcours de formation des candidats, la mesure ne porte que sur le contrôle en cours de formation (CCF) pour les établissements habilités à la formation pratique de la conduite pour les diplômes suivants :  – le CAP « Conducteur routier marchandise » ; – le CAP « Conducteur livreur de marchandises » ; – le baccalauréat professionnel « Conducteur transport routier marchandises ». Ce transfert de compétence à l’Education Nationale permet de dégager en année pleine l’équivalent de 15 000 places d’examens B sur l’ensemble du territoire.

12 Juil

1 Comment

La règle d’or de Nicolas Sarkozy: faites ce que je dis, pas ce que je fais !

par

Un déficit colossal de 140 milliards d’euros dont seulement 40 proviennent de la crise. Le reste, c’est la facture de Nicolas Sarkozy issue des exonérations fiscales et sociales sur les heures supplémentaires, la baisse de la TVA dans la restauration, le bouclier fiscal, les allègements des droits de succession, la réforme de l’ISF, etc…
Tout cela a coûté « bonbon » au Budget de la nation sans même un sucre pour l’emploi ou encore la croissance.

Devant le désastre réel de sa politique, Nicolas Sarkozy tente une manoeuvre de cour de récréation: « C’est pas moi, c’est le laxisme des socialistes », dit-il sortant de 17 ans de présidence de l’UMP.

Cette opération de camouflage doit être dénoncée avec vigueur. Les déficits, c’est Nicolas Sarkozy et la règle d’or dans la constitution, un déficit de sincérité.

13 Mai

Commentaires fermés sur Projet de loi fixant le nombre des conseillers territoriaux de chaque département et de chaque région.

Projet de loi fixant le nombre des conseillers territoriaux de chaque département et de chaque région.

par

L’Assemblée Nationale a adopté par 297 voix  l’ensemble du projet de loi fixant le nombre des Lire la suite…

31 Mar

Commentaires fermés sur Fin de la trêve hivernale « Nul ne doit être contraint de vivre dans la rue ou dans un habitat indigne »

Fin de la trêve hivernale « Nul ne doit être contraint de vivre dans la rue ou dans un habitat indigne »

par

« Nul ne doit être contraint de vivre dans la rue ou dans un habitat indigne », François Fillon, premier ministre lors de son discours sur le Chantier national prioritaire de la prise en charge des personnes sans abri ou mal logées de 2008.

Lors de la réforme de l’hébergement en 2008, le gouvernement de Nicolas Sarkozy s’était engagé à créer un service public de l’hébergement et de l’accès au logement opérationnel toute l’année.

Fin mars, fin de la trêve hivernale, fin des températures basses, qu’en est-il aujourd’hui ?

Le bilan reste contrasté : 16000 personnes issues d’un dispositif d’urgence ont été orientées vers un logement. Mais qu’adviendra t-il des autres ? Qu’adviendra t il des 5000 à 7000 personnes qui, à Paris, de maintenant à l’hiver prochain vont être remises à la rue du fait de la fermeture des centres d’hébergement faute de moyens financiers ?

Pour Paris, ce sont quelques 1000 personnes sont remises à la rue à l’issue du plan hivernal. Et la situation des centres d’hébergement ne suffit plus ( 60 % des places franciliennes ) !

Mettre à l’abri les SDF, maraudes, organiser l’aide alimentaire et le suivi social pour aider cette population fragilisée doit être une des priorités tout au long de l’année et pas seulement sur quelques mois.

En janvier 2011, une synthèse de l’ APUR a permis d’approfondir la connaissance de la population de sans-abris à l’échelle du territoire parisien : des données chiffrées notamment liées à leur répartition. Elle est sans appel: la plupart des sans-abris sont des hommes seuls, malgré la présence de femmes parmi eux est en pleine croissance. Autre constat, la géographie. La présence dans les lieux publics est indéniable ( gares, centre de Paris, le long des axes de certains arrondissements parisiens tels que le 19ème notamment…).

Mesdames et Messieurs les ministres, n’attendez pas que l’hiver revienne, il faut trouver des solutions d’urgences et pérennes pour ces familles.

22 Mar

Commentaires fermés sur Un projet de loi sécuritaire et non sanitaire

Un projet de loi sécuritaire et non sanitaire

par

L’Assemblée Nationale vient d’adopter par 266 Voix le Projet de Loi relatif aux droits et à la protection des personnes faisant l’objet de soins psychiatriques et aux modalités de leur prise en charge.

Avec mes collègues du Groupe SRC, nous nous sommes prononcés CONTRE ce projet de loi à la fois sécuritaire et non sanitaire en décalage total avec les attentes des professionnels, des syndicats , des associations et des malades.

Même si une réforme de la prise en charge des malades psychiatriques est souhaitable, le projet de loi du gouvernement est très critiquable car il procède d’une logique sécuritaire plutôt que sanitaire, même après la modification apportée par le Conseil constitutionnel concernant l’hospitalisation d’office.

Il aggrave la stigmatisation dont sont déjà victimes les patients en assimilant tous les malades à des personnes dangereuses.

Son application est d’ores et déjà vouée à l’échec en raison de la pénurie criante de moyens humains et matériels de la psychiatrie. De plus, l’absence de mesures concrètes permettant l’insertion des malades après leur hospitalisation, telles que l’augmentation du nombre d’appartements thérapeutiques ou d’activités encadrées par un personnel qualifié, montre que ce texte est inadapté. Il n’apporte pas de réponses suffisantes à la situation dramatique des malades et de leurs familles et n’offre aucune perspective d’amélioration de l’exercice de leurs fonctions aux personnels, qu’ils soient médecins, infirmiers ou agents administratifs.

24 Jan

Commentaires fermés sur [Parti Socialiste] G20

[Parti Socialiste] G20

par

[Communiqué du PS, signé par Jean-Christophe Cambadélis et Michel Sapin]

Début de la Présidence française du G20: où sont passées les grandes ambitions de Nicolas Sarkozy ?

« Nous allons essayer de mettre d’accord tout le monde sur les indicateurs qui permettront d’analyser les déséquilibres persistants ». Cette phrase du Président de la République illustre à elle seule le caractère hésitant et brouillon dans la forme et le recul sur le fond du discours de Nicolas Sarkozy.

Alors que nous étions habitués à des propos grandiloquents sur la refonte du système monétaire et financier mondial, sur la fin des paradis fiscaux ou des produits financiers « toxiques », suivis de décisions faibles voire inexistantes, cette fois-ci, même les déclarations de principe avaient perdu de leur force.

Les ambitions de la Présidence française ont visiblement été largement revues à la baisse. Nicolas Sarkozy s’est contenté de fournir un ordre du jour. Pourtant, nous sommes loin d’être sortis de la crise et le fonctionnement du système monétaire et financier est toujours aussi instable. Il est urgent d’agir.

Depuis plusieurs mois, le Parti socialiste européen et en son sein le Parti socialiste français ne cessent de proposer des mesures progressistes qui permettraient à la fois de refaire passer l’économie réelle avant la finance et de dégager des ressources pour financer des politiques de soutien à l’activité.

S’agissant de la stabilité du système financier international, les socialistes proposent :

– tous les produits dérivés, y compris les produits hors bourse (OTC) doivent être régulés,

– la vente à découvert sans contrepartie doit être interdite,

– une taxe sur toutes les transactions financières de 0,05 % doit être introduite,

– pour les banques, la séparation entre les activités de dépôts et d’investissement.

S’agissant de la stabilité monétaire, le Parti socialiste demande également au Président de la République d’œuvrer, dans le cadre de la présidence française du G20, à la mise en place d’une monnaie de réserve mondiale.

S’agissant de la refonte de la gouvernance mondiale, le Parti socialiste propose un renforcement du rôle du FMI dans la mise en œuvre d’une réforme du système monétaire et dans sa régulation, et réitère sa demande concernant la présence de l’OIT (Organisation Internationale du Travail) au G20, ainsi que la participation de l’Afrique à ces réunions. Enfin, il est urgent de prendre des mesures qui mettront réellement fin aux paradis fiscaux, à la fraude et à

l’évasion fiscale, à l’évasion réglementaire et au blanchiment d’argent, en interdisant aux banques et aux établissements financiers de travailler avec les paradis fiscaux.