Tag régularisation

22 Juin

1 Comment

36, rue Botzaris

par

En janvier dernier, de jeunes et moins jeunes tunisiens arrivaient sur les côtes italiennes. Ils se voyaient délivrer par Rome une autorisation provisoire de séjour à titre humanitaire. Beaucoup ont rejoint la France depuis. Aujourd’hui encore, beaucoup d’entre eux errent dans les rues du nord-est parisien et passent à travers les dispositifs mis en place par l’hôtel de ville, la mairie du 19ème arrondissement, en lien avec les collectifs d’associations nationales et locales mobilisées telles France Terre d’Asile, Emmaüs…

Il y a quelques temps, l’évacuation par les forces de l’ordre du 51 avenue Simon Bolivar avait déjà beaucoup ému chacun d’entre nous: associations, élus, habitants du 19ème.

Il y a quelques jours, à la demande de l’Ambassade de Tunisie, la Préfecture de Police a évacué les personnes qui, faute de prise en charge et en pleine errance, s’étaient réfugiées dans les locaux situés au sis 36, rue Botzaris dans le 19ème arrondissement (ancien centre culturel tunisien, propriété de l’état tunisien).

Ces interventions policières sur les différents lieux d’errance de ces populations sont insupportables et inutiles.

Insupportables pour les populations et les riverains qui vivent et les accompagnent parce que agressives vis à vis de personnes qui méritent dignité et respect.

Inutiles enfin, parce qu’elle ne font que déplacer les tunisiens et ne proposent pas de solutions de règlement de leur situation administrative au regard du droit de séjour en France.

La situation des Tunisiens doit être réglée, non pas à coup d’interventions des forces de l’ordre, mais bien par les autorités françaises compétentes.

Il est grand temps que le gouvernement organise au delà de la répression, un dispositif spécifique d’aide et de régularisation même temporaire de la situation de ces tunisiens: aide au retour volontaire pour ceux qui le souhaiteraient, mise en place de procédures de délivrance d’accès de séjour ou d’accès aux formations professionnelles pour les tunisiens qui le demanderaient dans le respect des accords migratoires entre la France et la Tunisie.

17 Nov

Commentaires fermés sur Parrainages républicains

Parrainages républicains

par

arrdt_19.gifCe soir est organisé par Roger Madec, Sénateur-Maire du 19ème arrondissement, et les élus d’arrondissement, la 17ème cérémonie de parrainages républicains à la Mairie du 19ème pour les enfants scolarisés dans nos écoles.

Ce sont plus de 30 enfants qui, accompagnés de leur parrains et marraines, vont reçevoir un certificat de parrainage leur garantissant aide et protection dans leur volonté de vivre et d’étudier en France.

Ces initiatives, organisées avec le Réseau Education Sans Frontière (RESF) sont un élément marquant et engagé de la part d’une municipalité à l’égard de ses administrés, face à la politique mise en place par Nicolas Sarkozy, et son Ministre de l’immigration et de l’identité nationale, Monsieur Eric Besson.

Chaque semaine, lors de mes permanences, ce sont autant de situations difficiles que je rencontre, de familles qui, malgré leur ancienneté de vie en France, leurs multiples démarches, leurs preuves d’intégration par l’école, leur formation, leur travail sont encore et toujours dans l’attente de régularisation de leur situation administrative. Il est de mon rôle d’élu de la République de les soutenir et de les accompagner dans leurs démarches chaque fois qu’il est nécessaire.

28 Jan

Commentaires fermés sur Le Parti Socialiste signe l’appel fondateur RESF

Le Parti Socialiste signe l’appel fondateur RESF

par

logo3.jpgLa direction du Parti Socialiste a décidé se soutenir l’action du Réseau Éducation Sans Frontière (RESF). En effet, ce réseau associatif regroupant parents d’élèves et acteurs associatifs militent pour la régularisation des élèves et parents d’élèves sans-papier.

Je soutiens régulièrement RESF dans le XIXème arrondissement de Paris dont l’action a permis de nombreuses régularisations.

Voici le communiqué du Parti Socialiste:

PRPS.jpgLe Parti socialiste décide d’apporter sa signature à l’appel fondateur du Réseau Éducation Sans Frontière, qui demande la régularisation des élèves et parents d’élèves sans-papier.

Les intrusions policières répétées au sein des écoles, les arrestations injustifiées de parents – sous les yeux des enfants -, les séparations forcées et traumatisantes des enfants et de leurs parents, l’isolement des enfants dans des zones d’attentes avant expulsion sont autant de gestes d’inhumanité délibérées de la part d’un gouvernement décidément peu regardant sur les droits de l’Homme et les libertés dans son propre pays.

Le Parti socialiste condamne fermement les dérives paranoïaques d’un gouvernement qui voit en chaque étranger, y compris les enfants, un danger pour notre pays, alors que les menaces sérieuses proviennent en réalité de sa politique délibérée de tension sociale.

Au moment même où le gouvernement se targue d’expulser du territoire 30 000 personnes comme on brandit des scalps, les socialistes inscrivent aussi leur action dans les mobilisations citoyennes courageuses et déterminées qui entendent préserver le droit à l’éducation, au savoir et à la dignité de tous.

Il est temps également d’affirmer que l’école de la République est un lieu d’universalité et reste le principal facteur d’intégration dans la communauté nationale.

Le Parti Socialiste appelle ses militants et ses élus à prendre toute leur part dans les réseaux d’aide et de solidarité, comme ils le font déjà dans de nombreuses villes de France, aux côtés des parents d’élèves, des réseaux de solidarité et des organisations de défense des droits et des libertés.

25 Jan

Commentaires fermés sur Parrainage républicain

Parrainage républicain

par

arrdt_19.gifLe jeudi 22 janvier était organisé par Roger Madec, maire du 19ème arrondissement, sénateur de Paris et les élus d’arrondissement, la quinzième cérémonie de parrainage républicain à la Marie du 19 ème pour les enfants scolarisés dans nos écoles.

Ce sont plus de 40 enfants qui, accompagnés de leur parrains et marraines, ont reçu un certificat de parrainage leur garantissant aide et protection dans leur volonté de vivre et d’étudier en France.

Ces initiatives, organisées avec le Réseau Education Sans Frontière (RESF) sont un élément marquant et engagé de la part d’une municipalité à l’égard de ses administrés, face à la politique mise en place par Nicolas Sarkozy, et son ancien Ministre de l’ immigration et de l’ Identité Nationale, Monsieur Brice Hortefeux.

La tâche du nouveau ministre, Monsieur Eric Besson sera d’autant plus délicate que son ministère cristallise les critiques de l’opposition, qui l’accuse d’organiser les reconduites d’immigrés clandestins à la frontière en faisant surtout du chiffre.

Politique du chiffre et non plus de situation, politique de répression plutôt que d’intégration sont autant de domaines que Monsieur Eric Besson va devoir assumer et accepter.

Chaque semaine, lors de mes permanences, ce sont autant de situations difficiles que je rencontre, de familles qui, malgré leur ancienneté de vie en France, leurs multiples démarches, leurs preuves d’intégration par l’école, leur formation, leur travail sont encore dans l’attente de reconnaissance et de régularisation de leur situation et vivent toujours dans la peur d’un contrôle.

Je suis toujours aussi soucieux et sensible quant à ces situations et à leur règlement. Il en va de mon rôle de représentant de la République.

Chaque jour, des hommes et des femmes participent du soutien individuel et administratif auprès de ces personnes en cours de régularisation et je m’efforce chaque fois qu’il le faut d’accompagner dans leurs démarches toutes ces personnes.