Tag rénovation

18 Juin

Commentaires fermés sur Résultats du 2e tour des élections législatives – Déclaration de Jean-Christophe Cambadélis – dimanche 18 juin 2017

Résultats du 2e tour des élections législatives – Déclaration de Jean-Christophe Cambadélis – dimanche 18 juin 2017

par

Déclaration de Jean-Christophe CAMBADÉLIS
Premier secrétaire du Parti socialiste
Paris, siège du Parti socialiste
Dimanche 11 juin 2017
Seul le prononcé fait foi

Françaises, Français, mes chers compatriotes,

Ce soir, malgré une abstention alarmante, le triomphe d’Emmanuel Macron est incontestable. La défaite de la gauche est incontournable. La déroute du Parti socialiste, sans appel. La droite fait face à un véritable échec. Enfin, les populistes de tous bords sont relégués aux marges.

Les électeurs ont voulu « donner sa chance » au nouveau Président. Ils n’en ont laissé aucune à ses adversaires.
Ce soir, le Président a tous les pouvoirs : un Gouvernement à sa main et un Parlement aux ordres.

Pour autant, ce triomphe a un côté artificiel. Car tous les problèmes de notre pays ne se règleront pas d’un coup de balais magique. Car chacun devine que cette imposante majorité ne correspond pas à la réalité sociale et politique de notre pays. Un pouvoir absolu et concentré, exercé en toute verticalité se heurtera à cette contradiction.

Monsieur le Président, la France a besoin d’écoute pour affronter ses défis et de confiance pour faire valoir ses atouts. Elle a donc besoin de dialogue social et d’intelligence collective, de ses corps intermédiaires comme de ses territoires.
Oser plus de démocratie ! Voilà ce dont la France a besoin. Voilà le programme de travail qui doit désormais occuper la gauche.

La gauche doit tout changer, la forme comme le fond, ses idées comme ses organisations. La gauche doit ouvrir un nouveau cycle. Il s’agit de repenser les racines du progressisme, car ses deux piliers – l’État providence et l’extension continue des libertés – sont remis en cause. Il s’agit donc de repenser l’action publique, en mêlant principe d’efficacité et demande citoyenne. C’est le socle indispensable d’une nouvelle offre politique à gauche pour contrer à la fois le néolibéralisme et le nationalisme.

Il s’agit d’un immense défi, d’une tâche de longue haleine. J’y participerai avec humilité mais je souhaite le faire en étant libre de ma parole. J’accompagnerai ce combat décisif avec volonté mais je ne le ferai pas en tant que Premier secrétaire du Parti socialiste.

Ainsi, une direction collective va se mettre en place dans les plus brefs délais. Elle devra associer à ses travaux les militants, les sympathisants et les forces vives de la gauche et bien entendu les consulter démocratiquement et de manière régulière. Il ne s’agit pas pour moi d’organiser une retraite mais de permettre une renaissance dans l’ordre. Je prends cette décision sans amertume ni colère, conscient de mon devoir et du moment crucial que traverse la gauche. J’assume simplement et tranquillement ma part de responsabilité.
Je voudrais saluer et remercier toutes celles et tous ceux qui m’ont aidé pendant ces trois années, au cours desquelles nous aurons sans cesse couru contre la montre.

À tous les militants socialistes, je dis : le brouillard va se dissiper plus vite que vous croyez. Nous avons perdu une bataille électorale mais la guerre contre les inégalités ne s’arrêtera jamais. Dans l’adversité ne cédons rien de nos valeurs.

Quant à vous, mes chers compatriotes : ne laissez personne vous dire que l’esprit de justice sociale est un obstacle sur le chemin de la prospérité. Car c’est le cœur de la France, sa force et sa fierté.

Je vous remercie.

 


J-C.Cambadélis : « Ne laissez personne vous dire… par PartiSocialiste

13 Déc

Commentaires fermés sur « Nous visons 500 000 adhérents en 2017 »

« Nous visons 500 000 adhérents en 2017 »

par

Suite au Conseil national du 13 décembre, Jean-Christophe Cambadélis a tenu un point presse au siège du Parti socialiste.

 

Retrouvez ci-dessous les temps forts de ce point presse:

Point presse de J-C Cambadélis du 13 décembre 2014 par PartiSocialiste

23 Fév

1 Comment

Il faut maintenant plus d’enquête pour frapper fort les têtes de réseaux du trafic

par

Réaction de Jean-Christophe Cambadélis à l’article paru ce matin dans 20 minutes: « La bataille de Stalingrad »:

Le quartier du Bassin de la Villette, en pleine rénovation, va connaître très rapidement la ré-ouverture de la Rotonde Place de la Bataille de Stalingrad. Ce quartier a profondément évolué depuis plusieurs années. Bientôt dix ans que le « gros » du trafic de crack avait été enrayé. Les élus du 19ème n’ayant pas ménagé leur peine, interpellant sans cesse les autorités préfectorales en 2001.

Seulement voilà, fin janvier 2009 les forces de police après plus d’une année d’enquête parviennent à démanteler un squatt rue catulienne à Saint Denis, dans le quartier de la gare, devenu depuis plus d’un an un lieu de trafic et de consommation. Trente cinq arrestations le jour de l’opération de police, huit prévenus à la barre quelques temps plus tard. Les usagers de crack ont eux emprunté la ligne 5 du métro pour converger entre les stations Laumière et Stalingrad.

La mobilisation des élus n’a pas faibli.La création d’une cellule spécifique sur ce problème avait pourtant été obtenu avec la mairie de Paris, la préfecture de police, les associations sanitaires et de prévention. Nous comprenons l’impatience des habitants qui souhaitent un peu plus de résultats.

Aujourd’hui, il faut plus d’enquête pour frapper les têtes de réseaux de ce trafic, parce qu’il n’est pas acceptable de revenir à la case départ !

01 Juin

1 Comment

[Reprise AFP] La Matinale de Canal+

par

PARIS, 1 juin 2010 (AFP) – Le député PS de Paris Jean-Christophe Cambadélis a jugé mardi sur Canal+ qu’il faudra « commencer une campagne le plus tard possible et la plus courte possible », pour la présidentielle de 2012.

Interrogé sur le calendrier des primaires à gauche pour désigner un ou une candidate à la présidentielle, le député PS a déclaré: « je pense qu’il faut commencer une campagne le plus tard possible et la plus courte possible ».

Le rapport sur la rénovation du PS, soumis mardi à la direction par le député Arnaud Montebourg propose des primaires largement ouvertes. Côté calendrier, la campagne doit démarrer après les cantonales de fin mars 2011 et la désignation ne pourra aller au-delà du mois d’octobre, selon ce rapport.

Réagissant aux propos François Hollande, qui a souhaité mardi dans Libération un candidat « avant l’été 2011 », Jean-Christophe Cambadélis a jugé cette option « difficile »: « ça me paraît difficile à partir du moment où on vote en octobre, il (M. Hollande) développe un position qui n’est pas la mienne ».

« Il y a une compétition, elle est normale, elle n’aura pas l’ampleur que d’aucuns décrivent, mais je crois qu’il faut essayer de sélectionner notre champion ou notre championne et ne pas l’handicaper », a estimé le député.

Le calendrier proposé par Arnaud Montebourg « est un calendrier qui permet de gagner », a ajouté le proche de Dominique Strauss-Kahn, jugeant aussi que Martine Aubry « est capable de représenter les Français ».

11 Oct

Commentaires fermés sur Un Conseil National du PS déterminant

Un Conseil National du PS déterminant

par

PRPS.jpg

Le Conseil National du Parti Socialiste a non seulement confirmé le vote des militants pour la rénovation et les têtes de listes aux régionales à l’unanimité mais ébauché une stratégie réformiste verte pour les régions.

A ce sujet le PS est avec les Verts dans la même situation qu’avec le PCF dans les années 7o, partenaires concurrents. Le Keynésianisme vert ou la radicalité écologiste comme hier la radicalité sociale ou le réformisme social. Ce qui se joue c’est le centre de gravité de la gauche. La radicalité verte complique sans l’annihiler le 2ème tour. Dans le même temps, il faudra faire vivre une majorité avec le PCF, les chevénementistes, les radicaux etc…

Le Parti Socialiste qui se renouvelle à marche forcé et se rassemble chaque jour un peu plus, marque des points lentement mais sûrement. La preuve, Jean-Michel Normand a de plus en plus de mal à inventer le story telling de la division.

08 Oct

1 Comment

Martine Aubry poursuit la remise en ordre du PS: une nouvelle phase commence !

par

PRPS.jpgLe traumatisme du congrès de Reims est surmonté, la feuille de route de la rénovation a été fixée par les adhérents, Nicolas Sarkozy est sur la défensive sur tous les sujets, incapable de répondre aux problèmes des français. La division, la polémique font jour dans la majorité, l’affaire Clearstream l’abîme chaque jour. Nous pouvons la faire reculer et lui imposer une défaite aux régionales, lourde de conséquences pour la suite !

Ceci est possible à 2 conditions, l’union et tout le monde sur le pont. Seule la division et le chacun pour soi comme lors des européennes peut nous conduire à rater cet objectif à portée de la main. Nos grandes voix doivent maintenant rejoindre la direction du PS pour assurer la cohésion de l’expression. A partir du moment où la rénovation est actée par les militants, le rassemblement est indispensable au succès.

15 Sep

5 Comments

Appel pour le mandat unique

par

PRPS.jpgEnfin les grands chantiers de la rénovation sont ouverts au Parti socialiste, le 1er octobre prochain, ce sont près de 200 000 militants socialistes qui poseront les premières pierres. Le non-cumul des mandats fait partie des actes de la rénovation. La France, si elle l’adoptait, rejoindrait le camp des autres grandes démocraties européennes. La gauche, si elle le décidait, se placerait là où elle est la plus crédible, à la pointe du combat pour la République tendant la main au renouveau de la vie politique.

85 % des parlementaires ont un autre mandat électif. Ils sont maires ou présidents de collectivité locale. Au PS, c’est le produit d’une histoire, d’une implantation, mais celle-ci ne peut être prétexte à un statut quo où les jeunes générations, les femmes, les enfants issus de l’immigration ne pouvaient accéder aux responsabilités car le PS jouait à guichet fermé.

La pratique du cumul est un handicap aussi bien pour le renouvellement du personnel politique que pour l’efficacité de l’action publique.

Il faut s’attendre à ce que les résistances soient nombreuses, moins à gauche qu’à droite d’ailleurs, alors que la cause est juste car mettre fin au cumul serait un ballon d’oxygène et une marque de modernisation de notre système politique. Le mandat unique garantit plus de disponibilité, de présence, voire de possibilité pour sceller l’union des gauches et des écologistes.

C’est la raison pour laquelle, nous appelons à soutenir cet appel, à participer massivement au vote pour mettre fin au cumul des mandats et imposer le mandat unique de député. Il s’agit d’un combat pour une gauche ouverte et une démocratie rénovée et plus efficace.

13 Mar

Commentaires fermés sur Le PS a voté à l’unanimité la nouvelle orientation

Le PS a voté à l’unanimité la nouvelle orientation

par

PRPS.jpgLe PS a voté à l’unanimité la nouvelle orientation. La rénovation est en marche (des têtes neuves, des élus à temps plein puisque pas de cumul, de la diversité, la délégation aura plus de femmes que d’hommes…) largement approuvée (21 région sur 22, 95 % des départements, 70 à 90 % des militants socialistes ont approuvés les listes, 90% pour le texte). La rénovation ça fait grincer les dents, raison de plus pour ne pas « lâcher ». Le « non » l’a emporté de justesse dans une région: le Limousin (en 2004 c’était la Lorraine). C’est la démocratie mais cela ne remet pas en cause notre cap !

05 Déc

1 Comment

Blog-notes n°57 – A la veille du Conseil National du PS

par

bloc_note_copieV2.jpgLe Conseil National du Parti Socialiste va se réunir, et clore, la dernière phase du processus ouverte par la préparation du congrès du PS.

Il s’agira tout à la fois du discours d’investiture de Martine Aubry, d’adopter le contrat de gouvernance du PS qui résumera la philosophie de celui-ci pour les années à venir et d’élire le Secrétariat National du Parti, le Bureau National.

Nul doute que la constitution même, du Bureau National et du Secrétariat marquera une rupture.

Une génération a passé la main, et les nouveaux venus seront les acteurs du nouveau cycle. Cette nouvelle donne de la direction matérialise en partie, le vote des militants qui ont voulu un renouveau à gauche.

Dans la fin du « Marché Providence », nous avons vécu la fin du Parti d’Epinay.

La stratégie de la continuité fut battue en brèche. Il restait en lice, outre une proposition de refondation radicalement à gauche, deux conceptions de la rénovation. Celle de Martine Aubry l’a emportée.

Ce congrès libérait ressentiments, illusions et frustrations enfouies dans un parti sans repère ni boussole depuis le tournant de la rigueur de 1983, si on excepte le pragmatisme vertébré de Lionel Jospin au pouvoir de 1997 à 2002. Lire la suite…

24 Sep

4 Comments

Aux camarades de Socialisme & Démocratie

par

logo_sd1-300x69.jpg

« On se sort de l’ambiguïté qu’à son détriment » – François Mitterrand

Michèle Sabban l’a annoncée au Figaro. Elle se félicite, avec l’entrain que nous lui connaissons, de la naissance « d’un nouveau courant autour de Pierre Moscovici ». Pierre vient de le confirmer dans un écrit parvenu en fin de matinée avec comme épitaphe à notre histoire : « cette aventure est finie ». Faute d’avoir eu les moyens de le faire devant les militants. Un nouveau courant veut donc se constituer. Son apparence est la continuité de la contribution, sa réalité est une double rupture avec Dominique Strauss-Kahn de nos engagements collectifs et de Socialisme & Démocratie. Il s’intitulerait Besoin de gauche.

Je le regrette, cela m’attriste, ne m’étonne pas totalement et éclaire évidemment l’année écoulée…

Chacun le comprend ce dévoilement tardif, vise à donner un sens à un ralliement, de dernière minute, à Bertrand Delanoë. D’autres avaient fait ce choix, dès le départ, avec élégance et sans renier leur attachement à notre projet collectif.

Je comprends que l’affection ou le rejet de tel ou tel courant est dans ce moment, pour le moins confus, conduis à des choix divergents dans la signature des motions. Je respecte les engagements de chacun et surtout je n’ai jamais pris cela comme  une rupture définitive.

Avec une grande majorité des militants et responsables de Socialisme & Démocratie, mais aussi avec les amis de Arnaud Montebourg, nous continuerons à défendre, avec discernement, notre contrat de rénovation du socialisme français, et une certaine idée de ce que devra être la présidentielle.

– Paris, 12h20 –

Amicalement à tous,
Jean-Christophe Cambadélis