Tag république du niger

05 Avr

Commentaires fermés sur Délégation du PS au Niger

Délégation du PS au Niger

par

Jeudi 7 avril 2011, M. Mahmadou Issoufou sera officiellement investi dans ses fonctions de président de la République du Niger, à Niamey. M. Issoufou, militant socialiste pour la démocratie, s’est engagé à mettre son pays sur le chemin du développement et de la paix. Élu avec plus de 58 % des voix, M. Issoufou va ainsi mettre fin à la « transition » militaire et pouvoir lancer les réformes démocratiques, économiques et agraires dont le Niger a tant besoin pour sortir de l’ornière de la pauvreté et de l’instabilité. Au Niger comme dans d’autres pays d’Afrique et du Moyen-Orient, les conquêtes démocratiques sont plus que jamais à l’ordre du jour.

Le Parti socialiste sera à cette occasion représenté par Pouria Amirshahi, secrétaire national à la coopération, à la francophonie et aux droits de l’Homme. Porteur d’un message de soutien de Martine Aubry, Première secrétaire, il réaffirmera les engagements de la gauche pour que, dès 2012, la France mène une nouvelle politique de coopération et de co-développement, basée sur le respect, l’égalité et la confiance.

Le Parti socialiste demande au gouvernement français d’être particulièrement attentif aux évolutions du Niger, démocratie jeune et fragile qui fait face à un immense défi : reconstruire les capacités régaliennes d’un État pour faire reculer la pauvreté et les actions terroristes qui s’en nourrissent.

12 Mai

Commentaires fermés sur Niger: non au référendum de modification de la Constitution !

Niger: non au référendum de modification de la Constitution !

par

PRPS.jpgLe Parti socialiste dénonce avec la plus grande force le projet du Président de la République du Niger d’organiser un référendum pour modifier la Constitution du pays. L’objectif de cette opération serait manifestement d’autoriser une troisième candidature de sa part à l’élection présidentielle, en contradiction flagrante avec l’esprit et la lettre de la Constitution, qui fait pourtant consensus.

Le Parti socialiste invite le gouvernement français à manifester le plus rapidement et le plus fermement possible sa désapprobation de cette manœuvre, les récents propos de Nicolas Sarkozy au Niger ayant fait planer un certain doute sur l’engagement réel du Président français en faveur de la démocratie. Cette ambiguïté doit être levée sans délai, faute de quoi la France se trouverait une nouvelle fois parmi les plus tièdes avocats de la démocratie et des droits humains en Afrique, après plusieurs épisodes lors desquels notre pays n’a pas été à la hauteur de sa réputation de pays des droits de l’Homme (Mauritanie, Guinée, Madagascar…).