Tag respect

14 Fév

Commentaires fermés sur On peut mourir à 13 ans parce qu’on est roux

On peut mourir à 13 ans parce qu’on est roux

par

college

On peut mourir à 13 ans parce qu’on est roux. Le ministre de l’éducation devrait se saisir de la question. Le suicide de Matteo souffre-douleur d’un collège fait suite au suicide de Myriam, Pauline ou Sophia. C’est inadmissible, intolérable, insupportable. Comment accepter qu’un enfant en but à la haine identitaire puisse être maltraité sans que la communauté éducative réagisse ? Mais il faut quoi pour réagir ? D’autant que le rectorat nous dit : le conseiller d’éducation savait. Tout le personnel dont l’infirmière essayait de l’accompagner. Mais le problème n’était pas de l’accompagner. Tout du moins pas seulement, mais de traiter la souffrance à la racine. C’est à dire ceux qui utilisent un détail physique pour faire souffrir autrui.

C’est le moment d’aller dans ce collège pour parler de morale civique et punir ceux qui ont conduit à la mort du jeune Matteo qui chantait « pas besoin de souffrances, pas besoin de haine, pas besoin d’insultes, juste du bonheur ». Si on est pas révolté de la mort injuste de cet enfant c’est à désespérer.

22 Juin

1 Comment

36, rue Botzaris

par

En janvier dernier, de jeunes et moins jeunes tunisiens arrivaient sur les côtes italiennes. Ils se voyaient délivrer par Rome une autorisation provisoire de séjour à titre humanitaire. Beaucoup ont rejoint la France depuis. Aujourd’hui encore, beaucoup d’entre eux errent dans les rues du nord-est parisien et passent à travers les dispositifs mis en place par l’hôtel de ville, la mairie du 19ème arrondissement, en lien avec les collectifs d’associations nationales et locales mobilisées telles France Terre d’Asile, Emmaüs…

Il y a quelques temps, l’évacuation par les forces de l’ordre du 51 avenue Simon Bolivar avait déjà beaucoup ému chacun d’entre nous: associations, élus, habitants du 19ème.

Il y a quelques jours, à la demande de l’Ambassade de Tunisie, la Préfecture de Police a évacué les personnes qui, faute de prise en charge et en pleine errance, s’étaient réfugiées dans les locaux situés au sis 36, rue Botzaris dans le 19ème arrondissement (ancien centre culturel tunisien, propriété de l’état tunisien).

Ces interventions policières sur les différents lieux d’errance de ces populations sont insupportables et inutiles.

Insupportables pour les populations et les riverains qui vivent et les accompagnent parce que agressives vis à vis de personnes qui méritent dignité et respect.

Inutiles enfin, parce qu’elle ne font que déplacer les tunisiens et ne proposent pas de solutions de règlement de leur situation administrative au regard du droit de séjour en France.

La situation des Tunisiens doit être réglée, non pas à coup d’interventions des forces de l’ordre, mais bien par les autorités françaises compétentes.

Il est grand temps que le gouvernement organise au delà de la répression, un dispositif spécifique d’aide et de régularisation même temporaire de la situation de ces tunisiens: aide au retour volontaire pour ceux qui le souhaiteraient, mise en place de procédures de délivrance d’accès de séjour ou d’accès aux formations professionnelles pour les tunisiens qui le demanderaient dans le respect des accords migratoires entre la France et la Tunisie.

04 Mai

Commentaires fermés sur Evacuation du 51 av. Simon Bolivar

Evacuation du 51 av. Simon Bolivar

par

J’apprends à l’instant l’évacuation de l’immeuble situé au 51 avenue Simon Bolivar dans le 19ème arrondissement.

Occupé depuis le 1er mai par de jeunes migrants pour la plupart tunisiens mais aussi par différents collectifs, le bâtiment occupé, frappé d’alignement, parce que considéré comme dangereux est inapproprié pour y résider correctement et sans danger.

Cette situation intervient à un moment où la mairie de Paris, les associations sensibilisées et les élus d’arrondissement ont organisé depuis des jours le relogement des migrants dans des lieux provisoires certes, mais plus adaptés à la dignité.

J’engage chacun et chacune à orienter et accompagner ces jeunes migrants en grande souffrance depuis de nombreux jours à se rapprocher des organisations et associations mobilisées telles « Aurore », Emmaüs et/ou France Terre d’Asile pour accéder aux accueils proposés dans le respect de leurs droits et de la dignité.

28 Avr

Commentaires fermés sur Urgence pour la solidarité

Urgence pour la solidarité

par

J’ai signé l’appel « Urgence pour la solidarité » rédigé par les associations, organisations et mouvements dénonçant le traitement infligé aux migrants tunisiens.

Urgence pour la solidarité

Nous dénonçons le traitement indigne infligé aux centaines de tunisiens arrivés en France via l’Italie et laissés en errance dans les rues de Paris, de Marseille et d’autres villes. La plupart ont des permis de séjour temporaire délivrés par l’Italie, leur assurant des droits.

Nous demandons l’arrêt immédiat des rafles policières, la libération des personnes arrêtées et l’ouverture de négociations pour trouver des solutions adaptées.

Il y a urgence à trouver des solutions d’accueil (centres d’hébergement, structures d’accueil,…) et à nourrir les personnes concernées.

Nous demandons également au Gouvernement français :

Pour ceux qui souhaitent bénéficier d’une formation professionnelle pour contribuer à leur retour au développement de la Tunisie, de leur en donner les moyens et une carte de séjour temporaire.

Pour ceux qui souhaitent travailler et vivre en France, temporairement au moins, de leur donner une carte de séjour vie privée et familiale à titre exceptionnel en égard à la révolution démocratique tunisienne comme cela a pu être fait à d’autres époques.

Pour ceux qui souhaitent retourner en Tunisie, que l’OFI leur fournisse un billet d’avion et une aide au retour significative.

Nos associations appellent les associations, syndicats, collectifs, organisations politiques et collectivités locales à la mobilisation générale pour permettre accueil et solidarité respectant la dignité des migrants tunisiens.

Nous soutenons les processus démocratiques en cours. Ils ne peuvent être séparés de la fondation de rapports internationaux plus justes et plus équilibrés, basés sur une égalité des droits des individus et des peuples à la liberté, à une vie digne et indépendante ainsi qu’à des droits égaux à la liberté de circulation.

27 Avr

3 Comments

Il n’y a pas de problème Hollande mais un problème de timing

par

Personne n’a envie ni besoin de déclencher un fatwa contre François. Il est candidat aux primaires, très bien. Il mène son bonhomme de chemin, parfait. Et les petites phrases amicalement vacharde de Bernard Poignant nous laissent de marbre, lui « il aime la France », « il a cette capacité à rassembler la gauche ce que d’autres n’ont pas » ou « il a une capacité a capter le centre sans courir après lui » etc… Il n’y a pas, il n’y aura pas de match DSK-Hollande, après le match DSK-Aubry et avant le match DSK-Royal. Le problème est ailleurs. C’est le match contre Sarkozy et Madame Le Pen. Pour cela le PS a besoin d’attractivité et d’unité. Cela passe par crédibiliser le projet pendant ce mois de mai et non par se disperser. Il faut respecter les temps en politique. C’est plus grave qu’en conjugaison. Après que chacun prenne ses responsabilités et que le meilleur gagne.

21 Déc

Commentaires fermés sur Biélorussie

Biélorussie

par

Après la réélection controversée d’Alexandre Loukachenko, le 19 décembre, en Biélorussie, plusieurs centaines de manifestants et sept candidats à la présidentielle qui protestaient contre l’absence de transparence dans le décomptage des voix, ont été arrêtés par les autorités biélorusses.

Le Parti socialiste attaché au respect des règles de transparence et d’équité électorale condamne fermement l’usage de la force contre l’opposition et demande la libération immédiate des militants de l’opposition. La Biélorussie ne doit pas demeurer la dernière dictature d’Europe.

05 Oct

Commentaires fermés sur Conseil de Sécurité et de Prévention de la Délinquance du 19ème arrondissement de Paris

Conseil de Sécurité et de Prévention de la Délinquance du 19ème arrondissement de Paris

par

Ce soir, je participais au Conseil de Sécurité et de Prévention de la Délinquance du 19ème arrondissement sous la présidence de M. Roger Madec, Sénateur-Maire, en présence de M. Mao Peninou, conseiller délégué chargé des relations avec les corps de sécurité et de la prévention, les élus du 19ème, des représentants du Procureur de la République, le directeur adjoint du cabinet du Préfet de Police de Paris, le Commissaire divisionnaire du 19ème, Mme Schwauch, Principale du collège Mozart représentant les chefs d’établissement, des élus des villes limitrophes, les équipes des clubs de prévention intervenant sur le 19ème arrondissement, et tous les professionnels et associatifs engagés dans la démarche de prévention de la délinquance et de la sécurité dans le 19ème arrondissement de Paris. Chacun a pu regretter l’absence de représentants du Rectorat de Paris.

Au programme, présentation de la démarche, réaffirmation des axes d’intervention et des actions prioritaires notamment dans les domaines de prévention contre la déscolarisation, des violences faites aux femmes et au sein de la cellule familiale, d’actions de surveillance des halls d’immeuble par les équipes GPIS en partenariat avec les bailleurs sociaux et le commissariat de police, d’actions de prévention et d’accompagnement des victimes de violences, ou encore de prévention des conduites à risques.

Moment d’écoute, d’échanges riches d’enseignements, de propositions et d’actions au service des administrés dans le respect des principes du vivre ensemble.

27 Avr

Commentaires fermés sur À propos du marché sauvage de Belleville

À propos du marché sauvage de Belleville

par

Depuis plusieurs mois, les habitants du quartier Belleville subissent l’implantation d’un marché sauvage dit de réseau de « vendeurs à la sauvette ».

Situé à l’intersection des 10ème, 11ème, 19ème et 20ème arrondissements de Paris, ce phénomène, au départ, considéré comme un « petit marché de la débrouille » a pris au fil du temps des dimensions exceptionnelles synonymes de « gros marché du trafic », du recel, voire de la contrefaçon.

Ce sont plus de 500 personnes que génèrent cette activité laissant derrière elles des montagnes de détritus et une inaccessibilité des voies pour la population du quartier.

Cette activité, en plus de dégrader considérablement le lieu, le sensibilise et le rend plus insécure pour les habitants.

J’ai vécu 15 ans dans ce quartier auquel je suis très attaché, tout comme les autres quartiers de ma circonscription, et cette situation, puisqu’elle perdure, est inacceptable. Lire la suite…

08 Avr

Commentaires fermés sur L’unité de la République est la meilleure arme contre le voile intégral

L’unité de la République est la meilleure arme contre le voile intégral

par

Le groupe socialiste, radical et citoyen à l’Assemblée nationale a exprimé sa position à propos de la question du voile intégral, voici le communiqué:

Le pouvoir et sa majorité UMP ont décidé de légiférer contre le port du voile intégral sans rechercher un consensus républicain. C’est une faute. Toutes les formations républicaines considèrent le voile intégral comme une atteinte à nos principes d’égalité, de liberté et de laïcité et souhaitent qu’une attitude commune permette sa disparition de notre espace public.

Mais la démarche précipitée du Premier ministre et du président du groupe UMP pour une loi d’interdiction générale fait fi tout à la fois des incertitudes juridiques, notamment soulevées par le Conseil d’Etat et des difficultés d’application, soulignées par la mission d’information de l’Assemblée nationale. Voter une loi qui serait censurée constitutionnellement ou qui serait impossible à faire respecter serait faire le plus beau des cadeaux aux fondamentalistes. Dans cet esprit, la présentation d’une proposition de loi, qui ne serait pas soumise à l’avis du Conseil d’Etat et ne comporterait pas d’étude d’impact, serait la plus mauvaise des procédures.

Tout à sa volonté de récupérer son électorat perdu et d’instrumentaliser cette question à des fins politiciennes, l’UMP a oublié la grande leçon de la loi de 2004 interdisant le port d’insignes religieux à l’école. C’est tout autant l’unité de la République que le contenu de la loi qui a permis d’établir des règles aujourd’hui respectées par tous.

08 Mar

2 Comments

8 mars 1910, 8 mars 2010: La « Journée de la femme » a 100 ans !

par

Le 8 mars 1910, à Copenhague, une Confédération Internationale de femmes socialistes de tous les pays crée cette journée placée sous le symbole de servir à la propagande du vote des femmes.

Journée placée sous le signe de la propagande et de protestation la journée de la femme sera instituée par les Nations Unies en 1975.

En France, en 1982, le gouvernement socialiste instaurera le caractère officiel de cette journée.

A l’Assemblée Nationale dépassant les clivages, le 18 février 2010, les députés, à l’initiative du groupe SRC adoptaient une proposition de résolution à l’unanimité visant à l’amélioration des droits de femmes en France et en Europe en matière d’égalité économique, salariales, mise en place et respect de la partié politique ou la modernisation du froit familial. Lire la suite…