Tag résultats

26 Mar

Commentaires fermés sur Cambadélis sur le FN : « Aucun département n’aura envie d’être le mouton noir de la République », interview au JDD

Cambadélis sur le FN : « Aucun département n’aura envie d’être le mouton noir de la République », interview au JDD

par

jdd

 

Le JDD publie ce jour une interview de Jean-Christophe Cambadélis que vous pouvez retrouver en cliquant ici ou lire ci-dessous:

 

Manuel Valls a ciblé le FN durant toute la campagne. Le parti de Marine Le Pen réalise son meilleur score pour cette élection. Est-ce là un échec de la stratégie du Premier ministre?
Sans notre intervention collective, il est probable que le Front national aurait été plus haut. Il suffit de voir la déconvenue de Marine le Pen au soir du premier tour pour constater qu’elle s’envisageait premier parti de France, ce qui n’est pas le cas. Le FN se voit dans la difficulté lorsqu’il est ramené à ses tourments, c’est-à-dire aux déclarations xénophobes voire homophobes dans 60 départements. Mais il ne fait pas les scores qui étaient les siens lors des élections européennes. Et notre électorat, voyant ces enjeux et ce danger, est venu d’une manière beaucoup plus importante que lors des élections européennes ou municipales. Le Front national a touché le plafond de verre.

Vous avez affirmé que le FN n’aurait pas plus de 100 conseillers départementaux à l’issue du second tour. Qu’est-ce qui vous permet d’établir un tel pronostic?
Là où l’UMP est confrontée au Front national, le Parti socialiste a appelé au désistement républicain et notre électorat le suivra. Là où l’UMP a été éliminée et le PS est face au FN, je crois que le cynisme de Nicolas Sarkozy – « ni FN ni PS » – sera battu en brèche. Les électeurs républicains se porteront sur le PS.

«L’UMP souhaite voir triompher Marion Maréchal-Le Pen»

Le FN peut-il, selon vous, gagner le Vaucluse et l’Aisne?
Je ne souhaite pas que le FN emporte un département et je pense qu’aucun département n’aura envie d’être le mouton noir de la République. Même si l’UMP, dans des calculs compliqués, souhaite plutôt voir triompher Marion Marcéchal-Le Pen dans le Vaucluse pour mettre le bazar dans la famille Le Pen.

Le PS a été éliminé dans 524 des 2.054 cantons et Manuel Valls parle de « scores honorables »…
On ne dit rien des 900 candidats frontistes éliminés au premier tour. Pourquoi personne n’est capable d’affirmer qu’il y a une contre-performance du Front national? Pourquoi est-ce si difficile? Le PS, à 22%, est somme toutes à 3 points du Front national. Ces résultats rouvrent un chemin de l’espoir qu’il va falloir faire fructifier. Même si du point de vue de notre implantation, ça va poser évidemment quelques soucis.

Comment envisagez-vous les élections régionales qui auront lieu fin 2015?
J’espère que l’ensemble des partis tireront le bilan de ce premier tour des départementales. A la fois de leur score et aussi de celui du Parti socialiste. Et donc du score global de la gauche. Dans une élection, le problème n’est pas de battre le candidat de gauche de proximité mais de battre la droite et l’extrême droite. S’il y a une part à imputer aux socialistes, il y a une part non négligeable à imputer à la division de la gauche.

Quelle réponse doit apporter l’exécutif au lendemain du second tour? Quelle doit être la tonalité du discours?
Nous verrons en fonction du résultat même si nous avons déjà une indication avec le premier tour. Nous avons aussi des indicateurs économiques qui ne sont pas négligeables. Il faudra, en fonction de ces deux déterminants, faire la part des choses et fixer notre stratégie.

François Hollande et Manuel Valls affirment avoir entendu le message des Français mais ne semblent pas prêts à changer de ligne…
Ce que dit le président de la République est assez clair. On a entendu les Français lors des élections municipales et européennes. Ces derniers voulaient des résultats. Ils commencent à venir. On peut apercevoir que les premiers éléments sont là pour une situation qui s’améliore en France. Donc il est nécessaire de faire en sorte que ces résultats puissent fructifier. Comment? Nous aurons le temps d’en discuter au lendemain du second tour.

 

Propos recueillis par Caroline Vigoureux

 

26 Mai

Commentaires fermés sur Intervention du Président de la République : la volonté de réorienter l’Europe et de convaincre nos partenaires

Intervention du Président de la République : la volonté de réorienter l’Europe et de convaincre nos partenaires

par

 
 logops160Dans son intervention devant les Français, le Président de la République a tiré les enseignements de l’élection européenne en France et sur le continent.

L’extrême droite progresse dans l’ensemble de l’Union et elle est arrivée en tête en France, pays fondateur et bâtisseur de l’Europe.

L’abstention et la protestation disent tout le désarroi des citoyens à l’égard de l’orientation actuelle de la construction européenne : trop de chômage, d’austérité, de bureaucratie et pas assez de croissance durable, de protections, de proximité.

L’Europe doit changer : avec force, François HOLLANDE va porter ce message d’intérêt général européen auprès de nos partenaires et cela, dès demain lors du conseil informel à Bruxelles. Avec une triple volonté : que la croissance, l’emploi et l’investissement soient la priorité absolue des politiques de l’Union ; que celle-ci prépare l’avenir en misant sur l’éducation, la transition énergétique et le numérique ; qu’elle protège davantage son industrie, ses valeurs, sa culture dans la mondialisation. Le Parti socialiste soutient pleinement le Président de la République dans son engagement réaffirmé pour réorienter l’Europe et exhorte nos partenaires à entendre le message qu’il porte.

La réorientation de l’Europe et le redressement de la France sont indispensables et indissociables. Le cap qui est engagé dans notre pays, qui doit donner des résultats, va permettre à notre pays d’être plus fort à travers le soutien à l’activité économique et à l’emploi, la baisse de la fiscalité pour le pouvoir d’achat des ménages modestes et moyens, l’investissement dans l’éducation et la formation, la modernisation de l’action publique territoriale pour améliorer le service rendu aux habitants. Ces réformes dont notre pays a besoin sont aussi la contribution de la France à la croissance de l’Europe. Celle-ci doit désormais prendre toute sa part à la relance sur le continent, comme le souhaitent les peuples.

 

24 Mar

Commentaires fermés sur AFP: Le député socialiste Jean-Christophe Cambadélis a jugé dimanche soir le premier tour des élections municipales « maussade » pour le PS, notant que le FN « s’implante beaucoup plus » que prévu et que « l’UMP cale ».

AFP: Le député socialiste Jean-Christophe Cambadélis a jugé dimanche soir le premier tour des élections municipales « maussade » pour le PS, notant que le FN « s’implante beaucoup plus » que prévu et que « l’UMP cale ».

par

afpPARIS, 23 mars 2014 (AFP) – Le député socialiste Jean-Christophe Cambadélis a jugé dimanche soir le premier tour des élections municipales « maussade » pour le PS, notant que le FN « s’implante beaucoup plus » que prévu et que « l’UMP cale ».

« Nous sommes à la mi-temps » et « aucun match n’est terminé », a souligné l’élu de Paris sur iTélé.

Toutefois, « les éléments que nous avons à ce moment » sont « maussades du point de vue du Parti socialiste », « le FN s’implante beaucoup plus qu’on ne voulait le dire » et « l’UMP cale et ne capitalise pas comme elle pensait le faire », a-t-il relevé.

Insistant sur les « deuxièmes mi-temps toujours importantes », l’ex-rival malheureux d’Harlem Désir pour la tête du PS a répété que les listes PS se désisteraient « là où le FN peut l’emporter ».

Interrogé sur le résultat des élections parisiennes, Jean-Christophe Cambadélis a considéré que « dans la conjoncture économique et sociale », le PS faisait « un très bon score à Paris », et Nathalie Kosciusko-Morizet « prend une claque dans l’arrondissement qu’elle voulait conquérir ».

« La dynamique est en place de notre côté, avec des réserves, avec un très bon score des écologistes. Je suis très confiant pour le second tour, même s’il faut se battre pour arracher la victoire », a assuré le député de Paris.

tsz-ic/cb/ct

2014/03/23 22:31:02 GMT+01:00

MSE04550 #137447 DVBP 2775 LLF65 (4) AFP (201)

 

21 Mai

Commentaires fermés sur Albanie: le vote des électeurs doit être respecté

Albanie: le vote des électeurs doit être respecté

par

Le dimanche 8 mai se sont tenues en Albanie des élections municipales. Après les élections législatives de juin 2009 aux résultats contestés ces élections avaient valeur de test politique.

Le résultat du scrutin à Tirana, qui montre une petite avance du candidat du parti socialiste et maire sortant, Edi Rama, est contesté par son adversaire et risque de provoquer une crise politique grave.

Le Parti Socialiste demande à ce que la Commission Electorale Centrale puisse effectuer son travail de validation des résultats électoraux dans le calme et la sérénité, en dehors de toute pression politique. La légitimité du processus électoral en dépend.

20 Jan

7 Comments

L’overdose de sondages

par

Chaque jour, un sondage plus ou moins surréaliste dans ses résultats vient anesthésier la pensée. Depuis l’opération Opinion Way, on sait qu’un habile sondeur peut créer les conditions de reprises des médias. On sait aussi qui est dans les instituts de sondages. Et on n’est pas obligé d’être totalement naïf. Dans la séquence ne pouvant pas installer Nicolas Sarkozy – Parti socialiste, car Nicolas Sarkozy est face à une bronca de l’opinion. La sachant on banalise ce fait. Par un « tout le monde » bat Nicolas Sarkozy, cherchant à aiguiser les appétits, mais surtout les commentaires, il suffit ensuite d’organiser des duels improbables sur des panels discutables et on a le « buzz ».

Qu’il nous soit permis de dire: DSK est invraisemblablement trop haut, c’est du pipeau ! La gauche aussi: le total gauche est un mirage. Marine Le Pen est instrumentalisée pour justifier le cour droitier de Nicolas Sarkozy et juguler la division à droite. Les écologistes sont sous « quotés ». De même un Olivier Besancenot devançant Jean-Luc Mélenchon nous laisse perplexe. On a bien compris que la presse commençait à s’ennuyer dans cette si longue attente. L’opinion, elle, choisit de partir d’une offre réelle. Et si celle-ci n’est pas là, le peuple français n’est pas encore dans la présidentielle. Bref résumons cette avalanche de sondages, Nicolas Sarkozy est dans les cordes, pas loin du K.O debout. Et c’est la qualité de l’offre du PS-leader-alternative-union qui permettra de conclure.

17 Déc

Commentaires fermés sur [Parti Socialiste] Côte d’Ivoire

[Parti Socialiste] Côte d’Ivoire

par

La Côte d’Ivoire a connu hier une journée meurtrière et entre dans une phase où le risque de violence est sans cesse croissant.

Les résultats de l’élection présidentielle proclamés par la commission indépendante et reconnus par le monde entier sont clairs : Alassane Ouattara a remporté ce scrutin.

Toutes les organisations régionales africaines ont accepté ce verdict.

Dans ce contexte, le PS appelle M. Gbagbo à annoncer son retrait sans délai. Le PS appelle également à ce que toutes les manifestations, légitimes, demandant le respect des résultats du scrutin, se déroulent dans le calme et dans un esprit pacifique, afin qu’à la confiscation du pouvoir ne s’ajoute pas un bain de sang inutile.

01 Juil

Commentaires fermés sur Elections à la présidence allemande

Elections à la présidence allemande

par

AllemagneLes derniers résultats donnent Wulff élu au troisième tour à 625 voix contre 494 à Gauck… Du fait de l’abstention prévisible des représentants de Die Linke qui n’ont pas voulu voter en faveur d’un candidat choisi sans concertation avec eux par les sociaux-démocrates. Et surtout très critique (voir son dernier livre Winter im Sommer) sur l’ancienne RDA et la Stasi.

Quelques commentaires:
1/ Le nouveau président élu ne l’a été qu’au 3ème tour et débute son mandat en position de faiblesse. La fonction étant traditionnellement de nature conservatrice.

2/ La chancellière est également affaiblie car « son » candidat est mal élu: cela laissera des traces au sein de la CDU et du gouvernement.

3/ Le choix de Die Linke en faveur de l’abstention au 3ème tour (où seule la majorité simple est requise) montre les ressentiments au sujet de l’Allemagne de l’Est.

07 Mai

Commentaires fermés sur [Parti Socialiste] Royaume-Uni

[Parti Socialiste] Royaume-Uni

par

Le Parti socialiste (PS) a suivi attentivement les élections législatives au Royaume-Uni du 6 mai 2010.

Les résultats font apparaître une majorité relative favorable en sièges au Parti conservateur.

Le Parti travailliste, après 13 ans sans interruption aux responsabilités, réalise un score qui – sans lui permettre de demeurer la première force politique du Royaume Uni – est néanmoins très éloigné de la déroute annoncée depuis de longs mois par sondages et médias mal intentionnés.

Le PS salue la pugnacité dans l’adversité du Parti travailliste et de sa direction qui a rendu possible cette forte remontée.

Pour autant, l’Angleterre est rentrée dans une phase d’incertitude et de fragilité dont la spéculation contre la livre sterling n’est pas l’aspect le moins inquiétant pour l’Europe qui traverse déjà de nombreuses crises.

22 Mar

Commentaires fermés sur Eléctions régionales dans le 19ème arrdt: Un des meilleurs score de la Gauche à Paris !

Eléctions régionales dans le 19ème arrdt: Un des meilleurs score de la Gauche à Paris !

par

TOTAL Inscrits : 91546
TOTAL Votants : 42207

TOTAL Exprimés : 40520
Blancs et Nuls : 1687.
% Abstention : 53, 90 %

Liste 9 – Huchon 2010  » La gauche et les écologistes rassemblés pour l’Ile de France  » conduite par Jean Paul Paul Huchon : 29168 voix soit 71.98 %
Liste 1 –  » Changer pour mieux vivre en Ile de France » conduite par Valérie Pecresse : 11352 voix soit 28.02 %

16 Mar

Commentaires fermés sur Un résultat dont ne risque pas de se vanter Sarkozy

Un résultat dont ne risque pas de se vanter Sarkozy

par

Le premier tour à Gandrange (Moselle), ville symbole des promesses non tenues de Sarkozy dit tout. Près de 61 % d’abstention. 46 % pour le PS, 16 % pour le FN, 13 % pour l’UMP dont la liste était intitulée : « priorité emploi, Rassemblons les Lorrains ».

Si on décortique le vote de la droite, on voit que l’UMP a surtout reculé dans les catégories qui lui étaient habituellement favorables alors que c’est pour ces catégories là que la droite était sensée gouverner.

20 % des électeurs de Sarkozy au second tour de la présidentielle de 2007 ont voté pour des listes de gauche; alors que seulement 8 % des électeurs de Ségolène Royal ont voté pour les listes de droite.

Un tiers des électeurs de Bayrou en 2007 ayant voté Sarkozy au deuxième tour a voté pour la gauche. Le basculement du Modem dans l’opposition à l’UMP s’est confirmé dans les urnes.

L’UMP majorité présidentielle a été la principale victime de l’abstention. 44 % des électeurs de droite et du FN se sont abstenus contre 39 % pour les électeurs de gauche et d’extrême gauche (selon OpinionWay). Plus encore: chez les plus de 60 ans, traditionnellement conservateurs, 38 % seulement on voté UMP contre 65 % pour Sarkozy au second tour de la présidentielle. Lire la suite…