Tag révolte

03 Fév

1 Comment

J-C Cambadélis était l’invité du journal de 17h sur LCI

par

Jean-Christophe Cambadélis était cet après-midi l’invité du journal de Michel Field sur LCI. Retrouvez ci-dessous le verbatim:

« En Egypte c’est une révolution et comme dans toute révolution, rien n’est linéaire (…) Là Hosni Moubarak veut casser la prochaine manifestation. Le succès de cette dernière sonnerait le glas de son pouvoir. (…) Rien n’est homogène face à un mouvement social, ni l’armée, ni les frères musulmans, ni l’occident, ni même la rue. Il faut percevoir la ligne de force et pas réduire son analyse aux anecdotes. Ici c’est la demande de départ de Hosni Moubarak. (…) Arrêtons d’opposer nos valeurs à nos intérêts stratégiques. Notre intérêt stratégique c’est nos valeurs au Caire. (…) Et nos valeurs prennent le pouvoir au Caire. Notre diplomatie est en retard alors que les Etats-Unis accompagnent le mouvement vers une transition. Donnant l’impression d’avoir compris que le soutien à des dictatures créait les conditions de la montée de l’Islam radical. (…) Il faut obtenir et dire que Hosni Moubarak doit partir et l’Egypte a droit à la démocratie réelle »

30 Jan

3 Comments

Egypte : La révolution de palais a-t-elle lieu ?

par

La nomination d’Omar Souleimane, chef des services secrets comme vice-président et Ahmed Chafik, ministre de l’aviation militaire comme premier ministre marque un premier tournant dans la Révolte du Lotus.

Moubarak est mis sous le boisseau, son fils évincé, l’armée garde le pouvoir, la communauté internationale dont Israël (Souleimane « contrôle » la bande de Gaza) soulage. On va vite savoir si l’armée tolère comme depuis deux jours de nouvelles manifestations.

À noter le fait que les Frères musulmans n’ont pas trop bougé et demandent juste une transition au pouvoir. Reste que l’on ne fait pas rentrer l’exaspération de la jeunesse des villes comme cela. La journée va être cruciale.

15 Jan

1 Comment

Saluons le peuple tunisien !

par

Il faut être fier du peuple tunisien qui s’est libéré démocratiquement. La révolution tunisienne a mis fin au régime Ben Ali, sans appel à la religion, comme ce fut le cas de l’Iran dans la chute des Pahlavi. Une révolution démocratique, laïque, populaire, qui ouvre un nouveau cycle pour le monde arabe, si elle n’est pas confisquée. Le peuple tunisien a besoin de nous car l’espoir qu’il ouvre va au delà de la Tunisie !

09 Nov

Commentaires fermés sur 9 novembre 1989: le jour qui ébranla le monde

9 novembre 1989: le jour qui ébranla le monde

par

Personne ne regrettera que les événements de 1989 à 1991 aient abouti à l’effondrement du Bloc soviétique. Pourtant, derrière l’hymne à la liberté entonné à l’unisson par les conservateurs européens à l’occasion de ce vingtième anniversaire, il y a une double ambiguïté. Le monde occidental a vu sa domination sans partage. Ce fut la base de la politique de Nicolas Sarkozy et les raisons de son alignement sur les USA. Et la victoire totale du libéralisme économique fut contrariée par une crise sans précédent depuis 1929.

Si la chute du Mur a consacré l’échec de l’économie planifiée, la crise a fortement prouvé l’échec de la toute puissance du capitalisme. Qu’on ne s’y trompe pas, il y aura une réécriture de l’Histoire, une ré-interprétation des faits et une récupération de l’événement.

La chute du mur fut une formidable victoire de la démocratie et l’aboutissement d’un combat des socialistes car, n’en déplaise aux partisans de la confusion, le socialisme, le vrai, s’est toujours conjugué avec la liberté et la démocratie. La social-démocratie, dès les origines, n’a jamais ignoré la véritable nature du système soviétique. Il suffit de lire les textes du théoricien allemand Karl Kautsky, ceux de Rosa Luxemburg, et le discours de Léon Blum au congrès de Tours. À gauche, « on a toujours su ». C’est la raison pour laquelle, les sociaux-démocrates n’ont cessé de tendre la main tout en gardant les yeux ouverts car ils croyaient dans la prophétie de Léon Blum. D’ailleurs, dans les racines lointaines du grand bouleversement de 1989, on trouve le choix de l’Ostpolitik du chancelier social-démocrate Willy Brandt. Les révoltes populaires de 1953, de 1956, de 1968, de 1971 ou de 1980 en RDA, dans les chantiers navals de Gdansk, de Szceczin, dans les rues de Budapest ou de Prague ont démontré que même derrière le rideau de fer, la résistance existait, obstinément malgré la répression. Lire la suite…

09 Déc

Commentaires fermés sur Blog-notes n°58 – Le mouvement de protestation en Grèce, signes annonciateurs…

Blog-notes n°58 – Le mouvement de protestation en Grèce, signes annonciateurs…

par

bloc_note_copieV2.jpg

La Grèce vit aujourd’hui une révolte étudiante d’une violence rare qui pousse certains observateurs à la situer entre ce que furent les événements de mai 68 et ceux de novembre 2005… Ce mouvement de désespérance s’apparente à 2005.

Tout part d’une contestation étudiante vieille de deux ans suite à la décision du gouvernement conservateur de Constantin Caramanlis de privatiser certains secteurs de l’université. Le milieu étudiant grec, qui fut à l’origine de la chute des Colonels, est très politisé.

Une jeunesse scolarisée de plus en plus précarisée

La jeunesse grecque scolarisée souffre du manque de ressources, d’un faible pouvoir d’achat et de débouchés, même lorsque les jeunes vivent chez leurs parents. Le fait que par exemple des émeutes se soient aussi déroulées à Kolonaki, le Neuilly Grec, en est la démonstration.

Dans un autre registre on a vu apparaître récemment un Mouvement des Robins qui « se servait » dans les supermarchés pour nourrir une partie de la population…

La situation économique a empiré, les finances publiques sont déficitaires… La dette explose. Les scandales financiers à répétition touchent jusqu’à l’église, minent le crédit de la Nouvelle Démocratie. Lire la suite…