Tag scission

27 Nov

5 Comments

Un séisme parlementaire

par

120 parlementaires avec François Fillon, si cette nouvelle était confirmée dans les jours qui viennent, elle marquerait une rupture majeure dans l’opposition.  Elle est d’une violence inouïe car elle vise à demander une réélection et donc paralyse l’UMP. Elle met une pression forte sur Jean-François Copé qui, s’il acceptait s’abimerait encore plus. Elle oblige les non alignés, Nathalie Kosciusko-Morizet, François Baroin, Bruno Lemaire etc. à choisir leur camp qui n’est plus seulement François Fillon/ Jean-François Copé mais pour ou contre la réélection.

C’EST LE CHOC DE DEFIANCE A L’UMP ! Il  donne du temps à François Fillon, avec le vrai faux semblant de l’union via la réélection, pour installer sa dissidence. Cette décomposition en direct de la droite a une apparence François Fillon/ Jean-François Copé. Mais elle a une réalité le désaccord latent sur le bilan du sarkozysme. Gageons que les deux camps y pensent. Mais ils se sont mis dans l’impossibilité de peser. Il reste maintenant la fracture ouverte conduisant au désamour de l’électorat de la droite classique. Le Front National surfant sur la double crise économique et politique à droite, va être en position de force. Car ce que personne ne voit c’est qu’un centre UMP affaiblit laisse libres les alliances à la base lors du 2e tour des prochaines élections municipales. En l’état on va tout droit vers un choc national populiste aux prochaines municipales.