Tag soldat

07 Sep

Commentaires fermés sur Mort d’un soldat français en Afghanistan

Mort d’un soldat français en Afghanistan

par

Ce matin, un nouveau soldat français a été tué en Afghanistan et plusieurs autres ont été blessés dans un accrochage avec les insurgés au cours d’une mission de soutien à l’armée nationale afghane, dans la province du Kapisa.

Le Parti socialiste exprime sa profonde tristesse et adresse à la famille et aux proches de l’officier parachutiste ses condoléances les plus sincères. Il partage également les inquiétudes des proches des soldats blessés durant l’attaque. Il leur souhaite de se rétablir, ainsi qu’à notre compatriote journaliste de TF1.

L’officier tombé est le 75ème militaire français à avoir perdu la vie en Afghanistan depuis l’engagement de nos troupes en janvier 2002.

Le Parti socialiste réaffirme la nécessité de changer de stratégie en Afghanistan. La France et l’OTAN doivent travailler non pas à prolonger indéfiniment la présence militaire de la coalition mais à une solution politique et à la reconstruction du pays. Dans ce contexte, la présence de nos soldats n’est plus justifiée et leur retrait doit intervenir rapidement.

14 Juil

Commentaires fermés sur Sur Europe 1 à propos du 14 juillet

Sur Europe 1 à propos du 14 juillet

par

Ce 14 juillet, nous avons une pensée pour les soldats tués et leurs familles (…) Nous étions contre cette intervention décidée par le Président qui lors de la campagne présidentielle avait dit que la France n’avait rien à faire en Afghanistan. En réaction nous avions déposé une motion de censure (…) En Libye, nous sommes pour l’intervention pour protéger les population d’un dictateur. En Afghanistan les buts de guerre ont été atteint Al Quaida est hors du pays, Ben Laden est éliminé. Nous sommes face à des insurgés pachtoune qui ont l’impression que l’on occupe le pays.

13 Juil

1 Comment

[Parti Socialiste] Afghanistan

par

Communiqué d’Harlem Désir, Premier secrétaire par intérim et Jean-Christophe Cambadélis, Secrétaire national à l’International et à l’Europe

Ce mercredi 13 juillet, cinq soldats français ont été tués dans la province de Kapisa.

Le Parti socialiste salue la mémoire des soldats tués et adresse à leurs familles et à leurs proches ses condoléances les plus sincères.

Ces soldats ont été victimes de l’attaque des insurgés, dans une province que les troupes françaises avaient, aux dires du gouvernement, sécurisé. Ce douloureux événement montre au contraire et malheureusement la dégradation continue de la situation sécuritaire en Afghanistan.

En privilégiant longtemps une intervention militaire au détriment de l’aide à la reconstruction politique et économique de l’Afghanistan et en ignorant la société civile afghane, l’OTAN et la France ont leur responsabilité dans le renforcement des talibans.

Le Parti socialiste a demandé, depuis plusieurs années, un véritable débat au Parlement sur la nature et les objectifs de la présence militaire française dans ce pays. Il a préconisé un changement stratégique pour venir en aide concrètement à la population afghane, sans être entendu. L’annonce par Nicolas Sarkozy du retrait de 1000 soldats français d’ici fin 2012, n’est fondée sur aucune vision stratégique cohérente. Le Président ne fait que suivre les Etats-Unis qui retirent massivement leurs soldats d’Afghanistan.

Le Parti socialiste réitère sa demande d’un changement stratégique en Afghanistan et souhaite le retrait rapide de nos soldats, et ce sans attendre la fin de l’année 2014.

11 Mai

1 Comment

Un soldat français a été tué ce mardi 10 mai en Afghanistan

par

Il s’agit du 57ème soldat français tombé en Afghanistan depuis le déploiement des forces françaises.

Le Parti socialiste rend hommage au soldat tué et adresse ses condoléances à sa famille, à ses proches et à son régiment, le13e régiment du génie de Valdahon dans le Doubs.

Des civils et des soldats de la coalition sont tués tous les jours en Afghanistan, ce qui traduit la dégradation continue de la situation sécuritaire du pays.

Une fois de plus, le Parti socialiste demande que la France révise sa politique en Afghanistan et définisse, avec ses partenaires, les conditions de son retrait.

20 Avr

1 Comment

Présence militaire française en Afghanistan

par

La situation politique, militaire et sécuritaire ne cesse de se dégrader en Afghanistan. Un soldat français a été tué aujourd’hui et neuf autres soldats ont été blessés. Cela porte le nombre de nos soldats morts en Afghanistan à une cinquantaine à ce jour. Huit soldats de l’OTAN ont été tués ce Week-end dans des attentats commis parfois par des membres des forces armées afghanes. Le ministre français de la défense, Gérard Longuet, en déplacement à Kaboul était visé, lundi 18 avril, par un attentat commis par deux officiers de l’armée afghane, au sein du ministère de la Défense.

Sur le plan politique, rien ne démontre la volonté et la capacité du gouvernement de Kaboul à lutter efficacement contre la corruption et assurer la sécurité de la population. Il est d’ailleurs engagé dans des négociations avec les talibans contre lesquels les forces de l’OTAN sont en guerre depuis plus de dix ans.

Dans ces conditions, le Parti socialiste estime que la France doit réviser sa politique en Afghanistan. La présence militaire de la France n’est plus justifiée dans ce pays.

26 Fév

Commentaires fermés sur Tripoli: Bain de sang dans un monde Opaque

Tripoli: Bain de sang dans un monde Opaque

par

Mais qui sont les insurgés libyens ? Qui les dirigent ? Sont-ils coordonnés ? Kadhafi était sur-armé et pourtant pas de bataille de chars. On a tiré aux canons, mais pas de combats de rue. Pas d’armée cordonnée, par contre un recrutement massif de mercenaires. Le ministre de l’Intérieur a d’emblée démissionné, le ministre de la Défense est invisible. Le régime s’accroche à son réduit mais semble réduit au dictateur délirant et à ses enfants. Qu’allons nous découvrir ? Kadhafi a t-il concentré ses troupes à Tripoli ? Et c’est le bain de sang. Ou Tripoli n’est défendu que par le verbe fou du leader libyen appuyé par des fils pour le moins limites et des soldats perdus ? Les rares images des manifestants montrent des hommes peu armés, pourtant les villes tombent. Le régime s’effondre sur lui-même dans un fracas de mots, de morts et d’énigmes.

catégorie Ecrits

Tag , , ,

12 Jan

Commentaires fermés sur AFGHANISTAN: mort d’un soldat français

AFGHANISTAN: mort d’un soldat français

par

Un sous-officier français est mort lundi en Afghanistan et un officier a été très gravement blessé lors d’une attaque des insurgés dans la vallée d’Alasay, dans la province du Kapisa.

Le Parti socialiste rend hommage au soldat tué et adresse ses condoléances à sa famille et à ses proches. Il exprime son soutien au soldat blessé.

Ce mardi six soldats de la coalition internationale ont été tués dans ce pays. Ce qui montre que malgré des déclarations optimistes des chefs militaires de l’OTAN, la situation ne cesse malheureusement de se dégrader sur le plan militaire.

17 Nov

Commentaires fermés sur Hervé Morin sur l’Afghanistan: Des propos irresponsables

Hervé Morin sur l’Afghanistan: Des propos irresponsables

par

Les déclarations d’Hervé Morin publiées hier matin dans le Figaro affirmant qu’« il n’y a pas d’alternative à l’engagement en Afghanistan », et refusant une solution politique et un dialogue inter-afghan sont irresponsables. Les déclarations du Ministre de la Défense, le jour où 700 soldats français appuyés par des blindés et des hélicoptères de combat ont lancé une nouvelle offensive dans l’est du pays dans une localité de Kapisa contre quelques dizaines d’insurgés talibans, montre que la France, à l’opposé de la stratégie de Barack Obama, croit à une victoire militaire dans ce conflit. Alors qu’en huit ans, les troupes françaises n’ont pas réussi à sécuriser la petite province de Kapisa qui ne constitue que 1% du territoire afghan.

Il est temps de revenir à la réalité et de dire clairement, comme l’a fait ce dimanche la Secrétaire d’État américaine Hillary Clinton, que notre objectif a été de combattre Al-Qaeda, un objectif largement atteint en Afghanistan selon les États-Unis et l’OTAN.