Tag tour de france

21 Juil

Commentaires fermés sur Vivement le prochain Tour Froome !

Vivement le prochain Tour Froome !

par

logotdf2013Mieux que Armstrong, Ullrich, Bjarn Riis, Pantani, Michael Rasmussen, Floyd Landis et bien sur Contador. Son accélération dans le Ventoux restera dans les annales comme cette image de Armstrong après une accélération phénoménale dans les Pyrénées, s’arrêtant, se retournant et d’un regard jaugeant Ullrich avant d’écraser la course.

Bon, Froome n’est pas pour autant dopé. C’est tellement évident que la salle de presse a explosé de rire à son coup de force. Quand à son lieutenant Richie Porte, son aller-retour jusqu’à sa voiture sur l’Alpe d’Huez pour surmonter une fringale de son leader m’a fait rire. Alors évidemment Christian Prudhomme a raison: les organisateurs du Tour ne sont pas des truands. Ils sont des organisateurs de spectacle. Et dans un spectacle on ne s’interroge pas à savoir si les chanteurs sont shootés. Mais pour moi qui n’aie pas raté un tour depuis 1959, où à 8 ans je découvrais au bord de la route les forçats de la boucle, moi qui suis capable de me réveiller dans la nuit pour regarder à Shanghai l’arrivée d’une étape, je n’ai pas aimé ce centenaire où Froome fut lui aussi hors norme. L’année du déclassement de Armstrong et le refus de donner la victoire à ses seconds, voir Froome faire son numéro, puis ralentir à l’oreillette parce-qu’il en faisait trop, je n’ai pas aimé. Voir Quintana gagnant grâce aux Sky sur un Contador n’ayant pas trouvé viande à son goût, cela n’a pas retenu mon attention malgré l’envie de raconter la légende du petit colombien allant à l’école à 10 km en vélo dans la montagne.

Bon attendons le match Wiggins – Froome l’année prochaine dans un tour « propre » évidemment. Je serais là ! Rigolant aux déclarations de Prudhomme mais excité à la bagarre tactique, stratégique, humaine et surhumaine à venir.

21 Juil

Commentaires fermés sur Le Galibier: la plus belle étape depuis une décennie

Le Galibier: la plus belle étape depuis une décennie

par

Andy Schleck qui s’envole tel un Charly Gaul dans l’Izoard et dans le vent. Laissant les sceptiques à leur commentaire. Il tient dans la plaine et résiste dans le Galibier a un Cadel Evans qui seul va combler deux minutes sur Schleck. Pendant que Thomas Voeckler garde le maillot jaune pour une poignée de seconde soutenu par un étonnant Pierre Rolland qui était le seul à pouvoir suivre Andy Schleck lors de son démarrage. Alors que Contador et Sanchez s’effondraient et que les autres passaient par la fenêtre comme on le dit dans le tour. Quatre vingt coureurs hors délais dont le maillot vert. Palpitant et captivant.

23 Nov

Commentaires fermés sur Cambadélis: il faut tourner la page des régionales titre Midi Libre

Cambadélis: il faut tourner la page des régionales titre Midi Libre

par

Alès pour soutenir nos candidats aux prochaines cantonales, Nathalie Bouvet et Benjamin Matheaud, puis Nîmes pour présenter son livre. Deux nouvelles étapes dans son tour de France, interview dans la presse sur le désarroi politique de la droite et sa force due à la division de la gauche; Interview sur France 3 sur l’austérité européenne Merkel / Sarkozy qui créer une véritable récession sociale. La presse locale voulait surtout connaitre l’avis du Secrétaire national sur els exclusions consécutives aux élections régionales dans le Languedoc Roussillon. plaidant l’apaisement il s’est félicité du processus en cour de réconciliation qui porte ses fruits. Après s’être longuement entretenu avec le Président du Conseil Général, Damien Alary, il a été reçu à la fédération pour présenter son livre en présence de nombreux socialistes gardois, exclus ou pas, du député William Dumas et du nouveau premier fédéral, Alain Taissère.

06 Nov

1 Comment

Wouaaaah !!!!

par

Jean-Michel Normand discerne dans le moment présent « un répit pour le Parti Socialiste » Ecoute, écoute, écoute ! Mieux, il perçoit même « un sentiment d’optimisme diffu » Cache ton enthousiasme !

Le tour de France du PS qui est un succès à chaque étape, à Grenoble ou à Tourcoing. L’offensive contre la recentralisation menée dans les collectivités locales. Les croupières à l’Assemblée contre le budget et particulièrement celui de la sécurité sociale. L’offensive sur les sondages de l’Elysée. La réussite de la campagne sur la Poste dans l’unité de toute la gauche. Le calme dans les rangs du PS et le début d’échange au sein de la gauche et des écologiques… Non cela était trop et pourquoi pas un PS de retour pendant que tu y es !

Non pour Jean-Michel Normand nous devons notre salut relatif… à Raffarin qui nous a « rendu audibles » !

Ce n’est pas le PS qui a bousculé la droite sur la taxe professionnelle mais c’est la droite qui a rendu le PS audible, elle est pas belle la vie ?!

25 Sep

Commentaires fermés sur Élections régionales: le mistigri de la panne a changé de camp

Élections régionales: le mistigri de la panne a changé de camp

par

Au vu de la panne gouvernementale, je ne vois pas comment la gauche perd les élections, mais pas non plus comment elle les gagne. La droite est politiquement dans les cordes avec sa série de couacs de rentrée et électoralement sans réserve. Le PS est en meilleure forme qu’on ne le dit, sur le plan électoral en tout cas. Cela bouge au PS. La consultation militante va régler une série de problèmes récurrents. La primaire qui externalisera la désignation du candidat. Le non-cumul des mandats déverrouillera et rajeunira le PS. La commission d’éthique qui dotera le PS d’une vraie séparation des pouvoirs. Le projet est sur les rails du tour de France. Même la question stratégique s’éclaire: tout le monde est pour l’union de la gauche et des écologistes au premier tour et pour s’élargir à ceux qui veulent battre Sarkozy sur notre programme au second.

Mais c’est peut-être là que le bât blesse, car le sursaut unitaire tarde à venir. Le PCF est dans l’hésitation, pôle de radicalité ou nouvelle union ? Les Verts n’en finissent pas de rêver à nous supplanter et l’extrême gauche à nous dégager. Alors oui, Nicolas Sarkozy plafonnera à 30 %, mais tout son travail est d’éviter la coalition de circonstance. Pour éclairer la situation, il faudrait que les partis de gauche signent un code de bonne conduite et de rassemblement pour les mois à venir. On n’y est pas encore. Mais en attendant, sous les lazzis et les quolibets, malgré les tentations de déstabilisation, le PS avance avec détermination vers sa refondation. Le mistigri de la panne a changé de camp.

Le PS va se doter d’une méthode pour régler son problème de leadership pour se doter d’un nouveau bagage programmatique pour surmonter les aléas stratégiques. Bref, la clarification est en marche même si tous les problèmes sont loin d’être réglés. Même la question de la direction sera dénouée avec l’adoption probable d’une corrélation entre l’orientation et le candidat au poste de Premier secrétaire.

En un vote, les socialistes vont faire un plus grand pas qu’en dix ans de confrontations internes.