Tag traité

09 Déc

3 Comments

Traité – dans l’état actuel on ne peut être satisfait

par

Non pas seulement parce qu’il fait de la seule règle d’or la pierre exclusive de la sortie de l’euro, non pas seulement parce que cette règle interdit de faire face à un imprévu, la recapitalisation des banques ou le sauvetage d’une grande entreprise. Non pas seulement parce qu’il entérine un clivage Euro/non Euro en Europe. Non pas seulement parce qu’il est entièrement sur les exigences d’Angela Merkel. Mais surtout parce qu’il ne construit pas une position suffisamment robuste pour sortir de la crise. La Banque Européenne ne sort pas de son dogmatisme. Les eurobonds sont repoussés. La taxation des mouvements de capitaux est absente. Les initiatives de croissance ne sont pas au rendez vous. Les semaines qui viennent seront décisives pour clarifier le débat. En tout cas, il faut dire la vérité aux Français, ce texte ne sauvera pas l’Europe, mais plongera l’Europe un peu plus dans la récession.

24 Nov

1 Comment

Lettre à Nicolas Sarkozy – Monsieur le Président, ne vous engagez pas dans un nouveau traité…

par

Monsieur le Président,

Chaque jour, sans que la représentation nationale en soit totalement informée, se multiplient les annonces. Vous prépareriez un nouveau traité. Les informations qui nous parviennent nous inquiètent. En effet, il s’agirait d’un dispositif portant atteinte à notre souveraineté budgétaire. Selon des modalités qui conduiraient à des sanctions automatiques. Les critères de l’équilibre budgétaire requis sembleraient faire la part belle à l’orientation économique de Madame Merkel.

Cette dernière, en refusant par aveuglement dogmatique d’étendre le rôle de la Banque centrale européenne au-delà du seul contrôle de l’inflation, mets ainsi en péril l’ensemble de l’Europe, même votre ministre des affaires étrangères vient de s’en inquiéter.

Vous avez accompagné la chancelière dans sa politique et vous n’avez pas su apporter de solution à une crise qui est sur le point de devenir incontrôlable. Comme vous le savez, Madame Merkel imprime à l’Europe un cours qui l’a conduit à sa perte. Cette politique ne rassure ni les marchés ni les peuples et fragilise la France voire même l’Allemagne. Elle provoque un chômage de masse.

Mais là n’est pas notre seule source d’inquiétude.

Madame Merkel propose de modifier les traités. Le contenu de ces modifications nous semble inacceptable. En particulier la possibilité de poursuivre devant la Cour européenne un état qui violerait le pacte européen de stabilité et de croissance. C’est instaurer un corset d’austérité à toute politique budgétaire.

Mais ma réprobation va au-delà du contenu dudit traité.

Il n’est pas possible d’engager la parole de la France – surtout lorsqu’il s’agit de sa souveraineté – à moins de six mois d’une élection présidentielle.

Il n’est pas souhaitable de négocier un traité dans la position de faiblesse où vous vous trouvez, au regard de l’échéance électorale et de vos déficits publics. Il n’est pas acceptable que vous entraîniez la France dans ce carcan. Vous mettriez les Français dans un piège: respecter ce traité et nier ainsi toute alternative au nom de la parole de la France, ou s’en désolidariser et ajouter la crise à la crise.

Au-delà du désaccord il y a là une question d’éthique politique, il y a là une question d’éthique tout court. C’est la raison pour laquelle, je vous appelle, Monsieur le Président, à surseoir à l’agrément de la France à tout nouveau traité.

Veuillez recevoir, Monsieur le Président, mes salutations respectueuses,

Jean-Christophe Cambadélis
Député de Paris

24 Nov

Commentaires fermés sur [Verbatim] Sur France Info à propos du traité Sarkozy/Merkel

[Verbatim] Sur France Info à propos du traité Sarkozy/Merkel

par

Jean-Christophe Cambadélis est intervenu sur l’antenne de France Info. Le verbatim de son intervention à l’antenne:

« Le traité proposé par Sarkozy et Merkel c’est le retour de la règle d’or. » (…) « Il n’est pas possible d’engager la parole de la France à moins de six mois de la présidentielle. Surtout sur une mesure qui engage notre souveraineté budgétaire en s’alignant sur la politique de Madame Merkel qui conduit l’Europe là où on le voit » (…) « Je ne dis pas que Monsieur Sarkozy doit s’arrêter de gouverner. Encore que les sommets se multiplient et nous sommes toujours dans la crise. Elle devient même incontrôlable. Je dis que c’est maintenant aux français de trancher la politique pour sortir de la crise. La présidentielle est faite pour cela. S’engager dans un traité, c’est trancher le débat avant que les français est tranchés. (…)

Retrouver la lettre de Jean-Christophe Cambadélis à Nicolas Sarkozy: « Monsieur le Président, ne vous engagez pas dans un nouveau traité… »