Tag villepin

09 Nov

2 Comments

Villepin, le Chevènement ou le Debré de l’UMP !

par

L’ancien ministre a décidé de brûler ses vaisseaux. Anticipant sur le fait que le remaniement ferait un voire deux mécontents. Comprenant que le Centre allait être humilié en cas d’éviction de Jean-Louis Borloo, ou que François Fillon allait être un recours sondagier à droite, si Nicolas Sarkozy s’en séparait, il lui fallait anticiper et se rendre incontournable dans l’opposition de droite. Petit à petit il tente d’être à Nicolas Sarkozy ce que Jean-Pierre Chevènement fut à Lionel Jospin participant de son échec. Mais il peut tout aussi bien être un Debré qui fut sur le même registre et se marginalisa comme Marie-France Garraud dans son bras de fer avec Jacques Chirac. En tout état de cause la crise à droite ne fait que commencer. Elle va s’accentuer avec le remaniement.

29 Jan

Commentaires fermés sur Clearsteam: Réaction sur l’appel du Procureur de Paris

Clearsteam: Réaction sur l’appel du Procureur de Paris

par

Dans cette affaire, il n’y en a pas un pour racheter l’autre. Villepin et Sarkozy se poursuivent d’une haine réciproque par voie de presse. C’est grotesque au regard des problèmes de la France et des Français. Le parquet de Paris ne pouvait pas ne pas faire appel, tant il avait été gifflé par le jugement. Mais il est certain que ni la chancellerie ni l’Elysée ne l’en ont dissuadés.

06 Jan

1 Comment

Jospin: Chirac/Villepin ont eu des méthodes de voyous

par

J’ai été invité par Lionel Jospin et la production à la projection en avant-première du documentaire de Rotman « Lionel raconte Jospin », qui sera diffusé sur France 2 les jeudis 14 et 21 janvier. J’ai retrouvé Lionel Jospin tel que lui même: le souci de la maitrise politique, de l’analyse, de déconstruire-reconstruire, l ‘Histoire pour qu’elle serve, la détestation des bavardages, l’idée que l’on ne s’appartient pas tout à fait, que l’on doit servir une idée, un idéal, voire la puissance publique !!! Après une première partie  sympa et plutôt affective sur sa famille, on retrouve toutes les lectures et les combats de Jospin. Comme au tennis il ne lâche aucun point, même si ceci est plus apaisé. Pour moi le moment le plus étonnant fut la charge contre Villepin et Chirac dont il fustige les méthodes de voyous. Ce à quoi il s’est toujours refusé. Montant des cabales sur la Mnef. L’achat de sa maison etc…

En pleine affaire Clearstream voilà qui n’est pas banal. Ce « scud » est un aspect de ce que fut la paix armée entre Jospin et Chirac. Cela tranche avec les mièvreries de Balladur et Chirac chantant les louanges de la cohabitation. Et au final cela explique l’inversion du calendrier pour mettre fin à ce système de confusion organisé. Au travers de ce documentaire et je suppose son livre on peut apprécier le leg Jospin. La politique avant le people, la raison avant les passions, la cohérence plutôt que l’inconsistance de l’éphémère. Et bien sur… Rien n’est possible sans l’union. Eh bien, on va essayer !