Tag xavier bertrand

28 Oct

Commentaires fermés sur L’invité de Jean-Pierre Elkabbach sur Europe 1

L’invité de Jean-Pierre Elkabbach sur Europe 1

par

Europe 1 28102015

 

Jean-Christophe Cambadélis était ce mercredi 28 octobre 2015 l’invité de Jean-Pierre Elkabbach dans la matinale d’Europe 1.

Retrouvez ci-dessous la vidéo de l’interview ainsi que ses principales déclarations:

Cambadélis : « La question essentielle est de… par Europe1fr

« C’est Pierre de Saintignon le ch’ti du Nord, celui qui est ancré dans son territoire qui a remporté hier le débat face aux deux nationaux de passage que sont Xavier Bertrand et Marine Le Pen. C’était visible.

Xavier Bertrand tourne le dos à la tradition de la droite démocrate-chrétienne dans le nord. Il veut siphonner les voix du Front national au premier tour.

L’armée en soutien des policiers à Calais, comme le propose Xavier Bertrand n’est pas une solution. Ne laissons pas dire que les forces ne peuvent pas faire face à Calais

Il est hors de question de laisser une région à la droite et encore moins à l’extrême droite. En attendant, nous menons campagne pour le premier tour et nous appelons à l’unité.

Le total gauche sera supérieur au total des Républicains qui ne font pas une bonne campagne car ils sont divisés. Regardez hier le compte twitter des Républicains n’a même pas re-tweeté Xavier Bertrand son candidat car ils sont divisés !

La droite veut défaire ce que l’ensemble de la gauche a fait dans les régions et l’extrême veut défaire la République. On ne met pas sur le même plan mais c’est notre combat. Nous avons notre « et-et » à nous face au « ni-ni » de Nicolas Sarkozy.

La bataille essentielle aujourd’hui est de faire barrage à la droite et à l’extrême droite.

Les seuls qui n’ont pas choisi, ce sont les Républicains. A chaque fois qu’il y a eu un socialiste face à un front national, ils ont fait « ni-ni ». Nous les socialistes n’avons jamais eu aucune ambiguïté!

Le « ni-ni » de Monsieur Sarkozy a fait long feu. Il se rend compte que cette stratégie ne fonctionne pas

Nous sommes dans une phase de débanalisation du Front national.

Partout en Europe émerge le souverainisme xénophobe et ceci peut percuter la France et la mettre dans les plus grandes difficultés.

La campagne des régionale doit porter sur les transports, les livres scolaires, la formation des jeunes…Sur ce qui intéresse les Français.

Je n’entends plus Alain Juppé, ni Messieurs Bayrou ou Fillon alors que nous sommes en pleine campagne électorale aux enjeux forts! On ne les voit même pas unis sur la scène. »

06 Juil

2 Comments

35h: Nicolas Sarkozy affaiblit, Jean-François Copé impose ses obsessions

par

Divergence au sommet de la droite: Pour Nicolas Sarkozy et ses soutiens, il faut chasser sur les thèmes de la droite extrême voire de l’extrême droite. Pour Jean-François Copé, qui vient d’enterrer le rapport de Lionnel Luca, animateur de la droite populaire. Ce dernier a d’ailleurs décidé de démissionner de son poste de secrétaire national de l’UMP, même si Jean-François Copé assure aujourd’hui qu’il aurait changé d’avis. Il faut rétablir le clivage gauche/droite et refaire vivre le vieux débat sur les 35 h. Peu importe le fond du dossier et les contradictions de la droite. Peu importe l’opposition véhémente du ministre Xavier Bertrand. Peu importe l’image de  la droite tout entièrement tournée vers le passé. Résultat, le débat sur les 35h apparaît pour ce qu’il est, une profonde division au sommet de la droite sur les moyens pour sauver le soldat Sarkozy en panne dans les sondages. Ce faux débat souligne la perte d’autorité de Nicolas Sarkozy.

06 Jan

Commentaires fermés sur Paillé viré ! En route vers la « copéïsation » de l’UMP

Paillé viré ! En route vers la « copéïsation » de l’UMP

par

On avait déjà remarqué cette tendance lorsqu’il était président du groupe UMP à l’Assemblée Nationale. Jean-François Copé n’aime pas jouer collectif et sous le masque avenant de l’humilité, l’autoritarisme agacé pointe toujours. Mais il y a dans la décision de Jean-François Copé une dimension politique, outre la nouvelle gifle infligée aux ex-centristes, ce qui en soit un aveu. Non seulement un conflit oppose Jean-François Copé à François Fillon et Xavier Bertrand. Mais il veut s’émanciper de la tutelle de Nicolas Sarkozy. Jean-François Copé ne veut ni que la parole de l’UMP soit portée par un autre ni qu’un proche de Nicolas Sarkozy donne le tempo. Bref, Jean-François Copé cherche à imposer son leadership. Que ce soit via la question des 35h ou de l’organisation de l’UMP. Il y a fort à parier que le patron de l’UMP a un petit calcul en tête. S’imposer si Nicolas Sarkozy gagne, se substituer si Nicolas Sarkozy perd. Et si Nicolas Sarkozy jetait l’éponge pour brûler la politesse à François Fillon… ?

08 Juil

1 Comment

Sarkozy ou la tentation de la décomposition

par

Dans les cordes sur une affaire qui touche le premier cercle de ses amis. A terre dans les sondages où les records d’impopularité se multiplient. Frappé d’inertie face aux crises qui viennent en rafales. Nicolas Sarkozy semble jouer la carte de la décomposition. Radicalisation grotesque du discours de Xavier Bertrand qui attaque la presse.

Radicalisation du discours d’ Éric Woerth qui porte plainte.

Radicalisation du discours à l’Assemblée Nationale où une majorité affole Claude Goasguen. Eric Raoult ne sait comment s’en sortir.

Radicalisation dans la stratégie de la citadelle Élysée assiégée :  » ni commentaires, ni inventaire  » de l’affaire.

Radicalisation d’un mutisme élyséen qui comme dans l’affaire de l’Epad va jusqu’aux limites du possible.

Tout ceci ne débouche que sur la décomposition intenable à moins de sinistrer la France. Lire la suite…

28 Avr

Commentaires fermés sur Que fait exactement Xavier Bertrand ?

Que fait exactement Xavier Bertrand ?

par

Que fait exactement Xavier Bertrand, Secrétaire Général de l’UMP, dans la délégation officielle de Nicolas Sarkozy en Chine ? Honore t-il la signature de son protocole avec le Parti Communiste Chinois ou Nicolas Sarkozy a t-il décidé de créer un ministère UMP au gouvernement ? Voilà une nouvelle démonstration de la confusion des genres !

27 Oct

1 Comment

Le Secrétaire Général de l’UMP a changé de nom !

par

Depuis dimanche le patron de l’UMP a changé de nom. Xavier Bertrand déjà aphone s’est fait piquer son job dans le coeur de Sarkozy et dans les médias par Eric Besson. Nicolas Sarkozy qui a besoin de réactiver les 3 « i » Immigration, Insécurité, Identité, pour ne plus dévisser dans la crise qu’il travers, a choisi son nouveau porte parole ! Eric Besson qui, devenu Secrétaire adjoint de l’UMP, porteur de la vraie fausse polémique sur l’identité nationale, a supplanté Xavier Bertrand. Tout va mal à droite, les jacqueries des agriculteurs, les suicides dans le monde du travail, les colères contre la taxe carbone, la taxe professionnelle, la réforme des collectivités locales, les impôts, les bas salaires, la vie chère ! Et puis le retour du refoulé « Angolagate » et la condamnation à une peine de prison ferme pour Charles Pasqua, voire l’assassinat de Robert Boulin rappellent les années RPR de Chirac dont on dit qu’il pourrait aller en correctionnelle.

Il faut donc changer d’époque car c’est la « rupture » qui est en jeux. Et voilà pourquoi le traitre de mélodrame, sans états d’âme, Eric Besson est pour Nicolas Sarkozy l’homme de la situation. Et voilà pourquoi le patron de l’UMP a changé de nom.